Fibre, 4G, ADSL… 60 millions de consommateurs donne ses astuces pour choisir le bon forfait pour vous

Fibre, 4G, ADSL… 60 millions de consommateurs donne ses astuces pour choisir le bon forfait pour vous

Comment éviter de payer le superflu et s’assurer d’avoir une offre télécom adaptée à ses besoins.

A l’approche de la rentrée, il vous faudra peut être prendre un nouveau forfait mobile ou souscrire à une box pour l’un de vos enfants par exemple. L’association 60 millions de consommateurs dresse ainsi les 6 réflexes à avoir lorsque l’on cherche sa nouvelle offre télécom.

Débits : ne pas toujours choisir celui qui a le plus gros

Premier conseil de l’association : ne pas laisser les chiffres vous monter à la tête. Les opérateurs mènent une guerre des prix féroces avec par exemple des offres mobiles proposant d’énormes enveloppes de data. Réfléchissez bien à vos usages avant de vous précipiter sur l’offre proposant la plus grosse, notamment sur le mobile où la consommation moyenne des français tourne autour des 10 Go en moyenne. Si vous êtes extrêmement nomade, un forfait avec une grosse enveloppe pourra vous être utile, mais pour un usage assez moyen, une connexion Wi-Fi à la maison et une enveloppe de 10 à 20 go devrait suffire.  “Pour les forfaits 4G, une enveloppe de 50 ou de 100 Go d’Internet par mois est souvent surdimensionnée […] Examinez vos dernières factures pour choisir un forfait adapté à votre consommation” recommande l’association.

Le même conseil vaut aussi pour les box, avec le débit. Certains usages nécessitent en effet un débit très élevé pour en profiter de manière optimale : les afficionados de jeux vidéo ou les vidéastes seront par exemples ravis d’une connexion allant jusqu’au Gbps chez eux. Cependant, avec la fibre, “un débit de 300 mégabits par seconde (Mbps ou Mb/s) est largement suffisant pour une famille de quatre personnes (ordinateurs, smartphones, TV connectée, tablettes…)“. A noter cependant la présence sur le marché d’offre proposant ce type débit pour des tarifs assez abordables, c’est notamment le cas de la Freebox mini 4K proposée à 15.99€/mois la première année.

Faire attention aux “frais cachés”

Avant de choisir un nouveau fournisseur d’accès Internet (FAI), plongez-vous dans ses conditions générales de vente (CGV)“, conseille 60 millions de consommateurs. Une astuce qui peut paraître laborieuse, mais aussi vous attirer quelques gestes commerciaux. Dans ces conditions, vous “y découvrirez les frais annexes prélevés lors du premier paiement, comme les frais d’activation (de l’ordre de 50 €), de préparation et de livraison (par exemple, 15 € chez Nordnet) ou ceux de construction de ligne ou de raccordement (jusqu’à 300 € selon les situations)” explique l’association.

Une fois pleinement renseigné, vous pouvez même vous assurer de n’avoir rien manqué en réclamant un décompte précis de ces différents surcoûts à votre opérateur et, si vous en avez le bagou, tenter de décrocher un geste commercial. N’oubliez pas également de demander si les frais de résiliation facturés par votre ancien opérateur sont remboursés par le nouveau. C’est généralement le cas, mais il vaut mieux être au courant.

Ne pas laisser les promos vous tourner la tête

Faites vos calculs avant de vous jeter sur une promo “exceptionnelle”. “Certes, ces mois d’abonnement offerts, ou ces six à douze mois facturés à moitié prix, promettent des économies qui vous paraissent intéressantes. Mais attention à la remontée des tarifs forcément prévue à l’issue de la période de promo”, conseille l’association,”Avant de mordre à l’hameçon, faites soigneusement les calculs : comparez les offres à prestations égales en calculant leur coût sur au moins deux ans pour détecter la plus favorable dans le temps”.

A noter cependant qu’il est toujours possible de sauter de forfaits en forfaits, notamment pour les offres mobile afin de toujours bénéficier de ces offres promotionnelles qui peuvent souvent être sans engagement. Mais pour ceux désirant un forfait durable, mieux vaut ne pas se laisser charmer par une promo alléchante sans y réfléchir à deux fois.

Ne prenez pas le superflu

Que ce soit pour l’Internet fixe ou mobile, les opérateurs poussent à la surconsommation avec leurs abonnements illimités et de plus en plus de services inclus : bouquets de chaînes TV ou services de streaming audio et vidéo, appels depuis et vers l’étranger ou vers les mobiles…” détaille l’association.

Il est vrai que si certaines offres comme la Freebox Delta sont très complètes avec pléthore de services inclus, si vous n’en avez pas l’utilité votre argent est dépensé dans le vide. Ainsi, “pour payer le strict nécessaire“, l’association conseille d’examiner “vos dernières factures et évaluez aussi l’intérêt des options souscrites“.

Pour la meilleure offre box… abandonnez la box TV

Économiser facilement jusqu’à 100 € par an, c’est simple comme se passer de la box TV de votre fournisseur ! En particulier si les 27 chaînes de la TNT vous suffisent – ou si vous êtes équipé d’une télé connectée qui vous permet d’accéder aux services de streaming en ligne (Netflix, Amazon Prime, YouTube…), aux applications de rediffusion (replay) des chaînes ou à des offres de vidéo à la demande.

Si vous n’êtes pas friands de télévision linéaire, un téléviseur connecté ou même une simple console de jeu peut facilement suffire à vos besoins en audiovisuel. Sur ces appareils, il est possible d’installer diverses applications comme Molotov TV, Netflix, Disney+ et autres pour accéder à de nombreux contenus, sans pour autant avoir à payer la location d’une box. Mais comment faire pour éviter ces frais ?

En choisissant une offre sans boîtier TV dont le prix mensuel est plus avantageux qu’un package. Seuls Bouygues Telecom, Free, Red by SFR, Sosh, Coriolis et Nordnet offrent cette possibilité pour tout ou partie de leurs abonnements“, affirme l’association. A noter cependant, dans le cas de Free, deux offres uniquement proposent ce type de solution : la Freebox Delta S et la Freebox Pop. Dans le cas de cette dernière, l’économie de 10€ réalisée n’est valable que sur la première facture.

Sauter de forfaits en forfaits n’est pas sans risque

Les soldes des opérateurs, c’est toute l’année avec la guerre des prix qu’ils mènent. “S’il est tentant de changer pour décrocher un abonnement moins cher ou mieux garni, attention aux frais qui peuvent en découler ! Vérifiez que votre période d’engagement est terminée en consultant vos factures ou en appelant le 3179 (appel gratuit quel que soit votre opérateur) depuis la ligne concernée pour obtenir un état de votre situation.

Si cette dernière est finie, vous êtes libre comme l’air. Cependant, si vous êtes toujours engagé, en quittant votre opérateur prématurément des frais s’appliqueront : “vous subirez des pénalités de résiliation anticipée : la totalité des mensualités restantes pour un engagement de 12 mois, ou un quart si vous résiliez durant la seconde année d’un engagement de 24 mois (soit, par exemple, près de 79 € pour un abonnement à 35 € par mois se terminant dans 9 mois).” Ainsi, si vous avez l’intention de faire la chasse aux bons forfaits, mieux vaut privilégier les offres sans engagement pour éviter les mauvaises surprises.