Le Parlement européen s’attaque aux publicités ciblées sur le web

Le Parlement européen s’attaque aux publicités ciblées sur le web

 

De quoi faire serrer des dents les GAFAM et les plateformes d’e-commerce.

Le Parlement européen passe au crible le futur règlement pour réguler les contenus et produits en ligne. L’intention est claire : durcir les obligations déjà imposées par la Commission Européenne. Le Digital Service Act est en ce moment en cours d’examen et la rapporteuse du texte propose plusieurs mesures et l’une d’entre elle pourrait faire s’étrangler les géants du numérique.

Alors que la Commission demandait uniquement une transparence forte sur les pratiques publicitaires en ligne, la rapporteuse du texte propose pour sa part de tout simplement désactiver par défaut le ciblage publicitaire.  Elle dénonce un “pistage invasif” et affirme que “les géants technologiques ne doivent pas pouvoir utiliser notre comportement sur internet pour promouvoir des publicités“.

Et ces limitations s’appliqueraient également pour tout système de recommandations, pour éviter ainsi d’être enfermé dans une bulle de contenu, phénomène bien connu depuis le déploiement des premiers algorithmes de recommandations. Pour l’instant, la proposition est encore débattue mais se fraye un chemin dans certains groupes parlementaires, avec “du 50-50” entre les convaincus et ceux craignant de trop pénaliser l’économie numérique.

D’autres propositions sont actuellement envisagées, comme la suppression en 24h de contenus illicites “à fort impact”,ou encore le Digital Market Act, très axé “anti-Gafa” visant particulièrement à éviter les abus des géants du web.

Source : les Echos