Free Mobile : une commune dit non à l’opérateur, son projet n’est pas adapté aux lieux

Free Mobile : une commune dit non à l’opérateur, son projet n’est pas adapté aux lieux

Selon le maire d’une commune savoyarde, il s’agit de sécuriser les lieux, non de proposer du streaming haute définition aux visiteurs. La commune refuse un projet d’antenne-relais de Free et défend une “vraie alternative”.

Dans le cadre du New Deal Mobile, dispositif conclu entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs visant à résorber les zones blanches de la téléphonie mobile, Free comptait installer un pylône aux Chapieux, hameau savoyard de la commune de Bourg St Maurice. L’équipement devait servir à la couverture 4G du telco.

“Nous avons été informés l’été dernier dans le cadre du programme New deal d’un projet d’implantation d’une antenne téléphonique pour couvrir la zone blanche de la vallée des Chapieux, suite à un arrêté ministériel du 27 mai 2020”, relate le maire Guillaume Desrues. “Étant donné le caractère exceptionnel préservé de cette vallée qui est habitée 4 mois par an, on a vraiment considéré que l’implantation de ce pylône de 12 mètres aurait des conséquences sur la protection de la vallée et sur les aspects paysagers et environnementaux”, explique l’édile. Le permis de construire a ainsi fait l’objet d’un refus lors du conseil municipal du 20 mai.

Une couverture mal adaptée

Le maire juge en effet la couverture mal adaptée aux lieux. “Le système proposé ne répond pas à la demande qui concerne l’ensemble de la vallée de faciliter l’alerte en cas d’accident. En effet, l’antenne envisagée ne permet de couvrir que le village des Chapieux. Les différents verrous rocheux qui existent dans ce secteur empêchent d’alimenter les zones montagneuses”, justifie-t-il, estimant qu’il faudrait 5 antennes pour couvrir la vallée des Glaciers et le Cormet de Roselend. “Est-ce que le but, c’est de mettre du réseau 4G aux Chapieux pour que nos visiteurs regardent des séries en haute définition dans leur gîte ? Je ne le crois pas”, ajoute l’édile.

Une alternative pour une nouvelle forme de tourisme

“On veut proposer une véritable alternative, une zone de repos pour une nouvelle forme de tourisme”, a expliqué Guillaume Desrues, en présentant une solution permettant d’assurer la sécurisation de la vallée tout en offrant une zone de déconnexion à ceux qui le souhaitent. “La mairie a, dès cet été en collaboration avec Sécurité Vanoise, acté et financé l’implantation d’une antenne pour le réseau radio Tetra afin de garantir la communication et la sécurisation des personnes. Cette implantation a été réfléchie, étudiée en commission urbanisme et avec les habitants. Elle permettra de faciliter le déclenchement et l’intervention des secours dans cette zone”, détaille l’élu. En parallèle, il est question d’une signalétique au niveau des axes majeurs pour les automobiles et les piétons. Celle-ci a pour but d’informer le visiteur s’il se trouve dans une zone blanche et de lui indiquer où il peut trouver de la couverture mobile ou un téléphone.

 

Source : La Savoie (version papier du 27 mai 2021)