Test de l’Asus Zenfone 8 : un smartphone haut de gamme au format compact

Test de l’Asus Zenfone 8 : un smartphone haut de gamme au format compact

La semaine dernière, Asus a renouvelé sa famille de smartphones haut de gamme Zenfone. La marque a ainsi présenté un Zenfone 8 Flip conservant le bloc Flip Camera caractéristique des Zenfone 6, Zenfone 7 et Zenfone 7 Pro, mais aussi un Zenfone 8 misant sur un design plus standard et surtout plus compact. Univers Freebox a pu tester le second pendant un peu plus d’une semaine. Voici notre avis à son sujet.

Avant de passer au test, rappelons les principales caractéristiques de l’Asus Zenfone 8 qui nous a été prêté par le constructeur et dont le prix oscille entre 699 et 819 euros selon la configuration choisie.


Fiche technique de l’Asus Zenfone 8 : les caractéristiques


-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,84GHz (chipset Snapdragon 888)

-  Mémoire vive : jusqu’à 16 Go de mémoire vive en LPDDR5


-  Écran : dalle AMOLED 5,9 pouces
avec une définition 2 400 x 1 080 pixels et un taux de rafraîchissement jusqu’à 120 Hz

-  Audio : double haut-parleur stéréo

-  Stockage : 128 ou 256 Go en UFS 3.1
(non extensible par carte MicroSD)


-  Gestion SIM : deux logements Nano-SIM dédiés dans un tiroir de la tranche inférieure

-  Compatibilité 4G : support des bandes B1, B2, B3, B4, B5, B7, B8, B12, B17, B18, B19
B20, B26, B28, B34, B38, B39, B40, B41, B42

-  Compatibilité 5G : n1, n2, n3, n5, n7, n8, n12, n20, n28, n38, n77 et n78


- Double capteur photo au dos (alignement vertical) :
64 + 12 Mégapixels (principal + ultra grand-angle)

-  Capteur photo à l’avant : 12 Mégapixels dans un poinçon excentré


-  Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche supérieure)

-  Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-  Support Wi-Fi : version Wi-Fi 6-6E

-  Connectivité Bluetooth : version 5.2

-  NFC : Oui


-  Batterie : 4 000 mAh non amovible

-  Recharge filaire : support de la charge 30 Watts
(bloc 30 Watts inclus dans la boîte)

-  Recharge sans-fil : non


-  Système d’exploitation : Android 11 avec l’interface ZenUI 8


-  Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes digitales sous la dalle

-  Patchs de sécurité installés durant notre test : avril 2021


Un smartphone élégant et compact

En sortie de boîte, le design métallisé sans fioriture du Zenfone 8 fait son petit effet. Le nouveau bébé d’Asus est vraiment élégant. Il respire le haut de gamme à plein nez.

En main, la sensation est vraiment excellente grâce au format compact permis par l’écran 5,9 pouces, au toucher doux et au poids de seulement 169 grammes. Un tel gabarit a de grandes chances de faire mouche auprès de ceux n’ayant pas de grandes mains ou simplement en quête d’un smartphone qui se fera oublier dans la poche, notamment lors d’un footing.

Pour protéger le smartphone, le constructeur fournit une coque simple, mais loin de faire “cheap” (celle de gauche). Il sera évidemment possible d’en trouver d’autres plus robustes comme celle de marque RhinoShield qu’Asus nous a fournie pour le test (celle de droite).

AMOLED, 120 Hz, stéréo et mini-jack

Sauf si vous cherchez les grandes diagonales, le Zenfone 8 coche toutes les cases en termes d’affichage : dalle AMOLED pour les belles couleurs et les jolis contrastes, définition Full HD+, taux de rafraîchissement jusqu’à 120 Hz pour plus de fluidité et poinçon pour le capteur photo frontal. À l’usage, c’est beau, fluide et lumineux. Un pur plaisir, y compris dans les jeux. Depuis les paramètres, on pourra régler la chaleur d’affichage et le taux de rafraîchissement (automatique, 90 Hz ou 60 Hz). On trouvera aussi les réglages pour le mode Always-On Panel, à savoir les infos sur l’écran verrouillé.

Côté son, le Zenfone 8 est également gâté avec un double haut-parleur stéréo. À l’usage, on profite d’un son clair, puissant et avec du relief.  On note toutefois, mais surtout surprise non plus, une asymétrie entre le haut-parleur du haut et le haut-parleur du bas. Elle sera davantage perceptible lors d’un son avec des graves ou simplement en bouchant à tour de rôle l’une ou l’autre des grilles de haut-parleur.

Chose notable, mais agréable cette fois-ci, surtout quand on parle de smartphone haut de gamme : la présence de la connectique mini-jack, au niveau de la tranche supérieure. Vous aurez donc le choix entre Bluetooth et mini-jack pour votre casque ou vos écouteurs.

Enfin, en fouinant dans les paramètres, on peut trouver un égaliseur avec des scénarios prédéfinis ou des réglages manuels. Il se trouve dans “Paramètres/Son et vibrations/Assistant audio”. Également dans les paramètres sonores, une fonction “Sonnerie intelligente” ajuste le volume de sonnerie selon le niveau de bruit ambiant. De bonnes idées, vraiment.

Deux capteurs photo

À l’heure où les capteurs photo poussent comme des champignons au dos des smartphones, Asus en propose seulement deux à l’arrière du Zenfone 8. Le constructeur explique qu’il a du faire des choix en raison du format compact. Il y a donc un capteur principal de 64 Mégapixels et un capteur ultra grand-angle de 12 Mégapixels. Et comme le bloc Flip Camera pouvant basculer à l’avant est réservé à la variante Flip, la partie selfies se retrouve confiée à un capteur 12 Mégapixels logé dans un poinçon.

Ci-dessous, une photo de jour en partant de l’ultra grand-angle jusqu’au zoom 8x :

Deux photos de jour et leurs versions ultra grand-angle :

Deux photos avec le mode portrait :

Une photo de nuit, puis sa version corrigée par le mode nuit (“Plus/Nuit”) qui en voyait plus que nous :

Un selfie de jour par grand soleil, avec du flou d’arrière-plan :

5G, 4G 700 MHz et dual-SIM

L’Asus Zenfone 8 propose de la 5G et de la 4G, y compris en 700 MHz (la fameuse B28 chère aux abonnés Free Mobile). Il propose également de la gestion dual-SIM, grâce à deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche inférieure.

Ci-dessous, des débits obtenus en intérieur (avec d’ailleurs une 5G récemment activée à proximité dans le 2e cas) :

Et des débits obtenus en extérieur :

Un smartphone très réactif

Avec un chipset Snapdragon 888, une mémoire vive LPDDR5 et un stockage en UFS 3.1, l’Asus Zenfone 8 est, sans surprise, une bête de course. Démarrage du smartphone, installation des applications (surtout avec la 5G dans l’équation), navigation dans l’interface ou chargement des jeux, tout va vite, très vite.

Revers de la médaille : tant de puissance dans un si petit smartphone peut se traduire par une bonne chauffe en cas de sessions de jeu prolongées avec les réglages graphiques à fond. Nous ne nous sommes pas brûlés, mais la moitié supérieure du dos de notre smartphone était plus que “simplement tiède”, notamment au niveau de la tranche supérieure.

Pour les amateurs de benchmarks, voici les vitesses de la mémoire de stockage mesurées par l’outil Disk Speed. Nous avions 544 Mo/s en écriture et 1,5 Go/s en lecture.

Une autonomie correcte et une charge assez rapide

L’autonomie varie en fonction des usages de chacun. D’après nos constations, la batterie 4 000 mAh du Zenfone 8 permet de franchir la journée sans se restreindre en termes de fonctionnalités et d’usages. Il sera possible d’aller vers une journée et demie, mais compliqué d’envisager les deux jours dans le cadre d’un usage classique.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : départ à 20h53 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 8h30 avec 10 % :

  • 50 minutes de jeu avec le son du smartphone
  • 20 minutes de YouTube avec les écouteurs Bluetooth
  • 3 heures de streaming audio avec les écouteurs filaires
  • Alertes Twitter / Gmail
  • Pas mal de surf sur Internet
  • 1 appel court
  • SMS/MMS
  • Photos
  • 3 téléchargements d’application, dont 1 gros
  • 11 mises à jour d’applications
  • Tests de débit
  • Un benchmark
  • Fonctionnement continu de TousAntiCovid
  • Affichage Always-On Display activé
  • Diode de notification allumée

Avec son Zenfone 8, Asus fournit un chargeur 30 Watts. Comptez environ 1 heure et demie pour faire le plein. Pas de charge sans-fil, en revanche.

Ci-dessous, un suivi de charge :

  • 21h27 : 2%
  • 21h32 : 12 %
  • 21h37 : 22 %
  • 21h42 : 33 %
  • 21h47 : 44 %
  • 21h52 : 54 %
  • 21h57 : 64 %
  • 22h02 : 72 %
  • 22h07 : 79 %
  • 22h12 : 85 %
  • 22h17 : 90 %
  • 22h22 : 93 %
  • 22h27 : 96 %
  • 22h32 : 97 %
  • 22h37 : 98 %
  • 22h42 : 99 %
  • 22h44 : 100 %

Interface ZenUI 8 avec de bonnes idées

L’Asus Zenfone 8 s’accompagne d’une interface ZenUI 8 basée sur Android 11.

Celle-ci propose quelques fonctions utiles, dont :

  • La navigation avec les boutons ou les gestes
  • Le mode à une main avec un écran réduit à la taille personnalisable
  • La gestion avancée des gestes, y compris sur l’écran de verrouillage
  • La Smark Key, un bouton physique aux actions personnalisables (double appui ou appui prolongé)
  • Le Génie de jeu pour peaufiner son expérience de jeu (performances, notifications et luminosité)
  • La diode de notification
  • L’éclairage nocturne programmable
  • Le mode sombre
  • L’égaliseur dont nous avons parlé plus haut
  • Les différents modes de charge  (lente, rapide ou planifiée)

Elle s’accompagne également de quelques applications populaires préinstallées dans le cadre de partenariats : Facebook, Instagram et Netflix. Seul Netflix ne peut être désinstallé, mais simplement désactivé.

Côté sécurité, une mise à jour de 256 Mo nous a permis de passer des patchs de mars 2021 à ceux d’avril 2021. Pas les derniers, mais presque.

Quant à la reconnaissance faciale et au lecteur d’empreintes sous la dalle, les deux solutions de verrouillage ont fonctionné à merveille du début à la fin de ce test. Rapides, elles n’ont jamais nécessité un nouvel enregistrement des données.

 


VERDICT :

Avec sa finition qualitative, ses hautes performances, son écran beau et fluide, son expérience audio très intéressante, son autonomie correcte, sa charge rapide et sa partie logicielle complète, l’Asus Zenfone 8 a des arguments pour séduire ceux recherchant une expérience haut de gamme dans un format compact. Mais la copie n’est pas parfaite pour autant avec une chauffe vite perceptible en jeu. Il fait aussi l’impasse sur téléobjectif et la charge sans-fil qui ne sont pas essentiels pour tous les utilisateurs, mais que l’on peut attendre sur le haut de gamme. Bref, une copie très intéressante, mais à peaufiner.