Bouygues Telecom : “la régulation dans la fibre a été faite pour nous”

Bouygues Telecom : “la régulation dans la fibre a été faite pour nous”

Invité de Stéphane Soumier sur BFM Business, Oliver Roussat le PDG de Bouygues Télécom est revenu sur le développement de son réseau fixe et le marché des télécommunications à quatre opérateurs. “On profite d’une régulation taillée sur mesure pour nous et le marché des télécoms se porte très bien dans sa forme actuelle".

Stéphane Soumier a attaqué l’interview de manière assez directe en demandant si l’on pouvait s’appeler Bouygues et “vivoter” en rapport à la politique d’investissement dans la fibre de l’opérateur. En effet sur la fibre Bouygues n’investit qu’à la hauteur de la part de marché qu’ils estiment pouvoir conquérir, c’est à dire 5% des investissements.
 
La réponse est toute aussi cash, “ça ne s’appelle pas vivoter, ça s’appelle utiliser la régulation de la fibre”. Olivier Roussat précise ensuite que la régulation actuellement fait que “si vous investissez un milliard vous avez accès à la totalité des prises de fibre optique en France par contre vous êtes limité en volume à 5% de ces prises”. Lorsque ces 5% sont atteints il faut alors louer des prises ou réinvestir. En ce sens pour Bouygues “il n’y a pas de mur d’investissement puisque justement la régulation nous permet d’investir 5% par 5%”. Et de conclure “c’est une régulation qui a été faite pour nous”.
 
Bouygues a la plus petite base fixe du marché (11%). L’important pour Olivier Roussat est de pouvoir investir au même rythme que la croissance de leur base fixe.
 
Par ailleurs, il est revenu sur le marché à quatre opérateurs : "on produit tous, les uns les autres suffisamment de cash pour nous développer". Le marché dans sa configuration actuelle est donc viable et permet de faire des bénéfices. 
 
 
source : BFM Business