Journée mondiale sans téléphone portable : les français trop accros pour jouer le jeu ?

Journée mondiale sans téléphone portable : les français trop accros pour jouer le jeu ?
 
 
 
Il semblerait que oui à en croire une étude du cabinet Deloitte sur l’idylle entre les français et leur mobile.
 
 
 
-Atteignez vos téléphones par pitié- Alors que la cyberdépendance s’intensifie encore et encore chez des consommateurs toujours plus nombreux, la journée mondiale sans téléphone portable qui débute aujourd’hui et qui se tiendra pendant trois jours, va une nouvelle fois tenter de semer la zizanie dans la relation très fusionnelle entre les français et leur smartphone. Mais une récente enquête laisse à penser que cette 17ème édition ne provoquera pas la remise en question tant espérée.
 
 
En effet d’après le cabinet Deloitte, actuellement, 77 % des Français âgés de 18 à 75 ans déclarent posséder un smartphone. C’est un chiffre qui progresse encore nettement par rapport à 2015, où il s’élevait à 70 %.
 
Pour un français sur cinq, il se passe moins de cinq minutes entre le réveil et le premier coup d’œil au téléphone portable (hors désactivation de l’alarme) ; une proportion qui double chez les 18-24 ans. Le soir, 23 % des Français le consultent une dernière fois moins de cinq minutes avant de s’endormir. Qui a parlé d’addiction ? 
 

26,6 fois par jour 
 
 
C’est le nombre de fois dans la journée où les français vérifient leur mobile, une fréquence multipliée par deux chez les 18-24 ans. Et la nuit ne porte visiblement pas conseille puisque 41% des utilisateurs avouent qu’il leur arrive de consulter leur téléphone au milieu de la nuit (hors vérification de l’heure). Un amour maladif suscitant souvent disputes et confiscations puisque 43 % des jeunes de 18 à 24 ans admettent qu’il leur arrive de se disputer avec leurs parents au sujet d’un usage excessif du téléphone portable. Parfois il faut savoir décrocher… Un smartphone ne dort jamais.
 
 
 
 
Les données françaises de cette étude internationale sont basées sur un échantillon de 2003 répondants âgés de 18 à 75 ans, représentatif de la population totale et interrogés entre mai et juin 2016.