D’ici 2019, l’assistant personnel virtuel sera utilisé pour 20 % des interactions avec un smartphone

D’ici 2019, l’assistant personnel virtuel sera utilisé pour 20 % des interactions avec un smartphone

Gartner estime que d’ici 2019, 20 % des interactions avec un smartphone se feront par l’assistant personnel virtuel comme Siri, Alexa, Google Now ou Cortana, note zdnet. Cependant l’interaction par la voix, parler à son smartphone, est moins intuitive que le tactile. De plus les assistants sont limités fonctionnellement.

Ils sont entre 3 et 4 utilisateurs sur 10, d’après une étude de Gartner menée auprès de 3021 répondants aux US, en Chine et au Royaume Uni, à utiliser ces assistants virtuels. 42 % des sondés aux US déclarent avoir utilisé un assistant personnel sur leurs smartphones durant les 3 derniers mois et ils sont 37 % des répondants à avoir eu recours à cet outil au moins une fois par jour.

Les terminaux pilotés par la voix sont peu répandus

Apple, Siri et Google Now sont les assistants personnels les plus sollicités, cependant les terminaux pilotés par la voix sont peu répandus. Selon Gartner, les assistants personnels devraient gagner en popularité ces prochaines années si leurs capacités progressent.

Ainsi, Amazon veut porter Alexa sur différents équipements, Siri ne se contente plus seulement d’iOS, Microsoft a introduit Cortana sur PC, dans Windows 10 et, en 2017, sur des objets connectés.

"Aujourd’hui, les VPAs (assistants personnels virtuels) accomplissent des tâches simples telles que le paramétrage de l’alarme ou la récupération d’informations sur le Web, mais dans un proche avenir, ces systèmes pourront exécuter des tâches plus complexes comme la réalisation d’une transaction basée sur le passé, le présent et le contexte prédit" déclare Gartner.