Pour faire face aux inondations, Bouygues Télécom a désinstallé certains de ses équipements

La montée des eaux depuis quelques jours a contraint Bouygues Télécom à désinstaller certains de ses équipements. Interrogé par Silicon.fr, Jean Bastian Guiral, le directeur du réseau Ile de France de Bouygues Télécom explique que la cellule de crise a été activée depuis mercredi afin d’anticiper les éventuels impacts sur les équipements.

Il indique que quelques sites en Seine et Marne et dans le Loiret sont hors service en raison d’une panne d’électricité et non pas parce qu’ils sont inondés. Bouygues Télécom a également démonté par anticipation des baies radio dans deux tunnels parisiens. En démontant les équipements avant avant qu’ils ne soient touchés par les eaux, cela permettra d’assurer une reprise plus rapide au moment de la décrue des eaux.

Jean Bastian Gujral indique que "sur tous les datacenters, nous avons organisé des rondes de nuit assurées par nos collaborateurs pour surveiller la montée des eaux. Concernant plus spécifiquement notre datacenter de Nanterre, le principal risque réside dans une coupure d’électricité, même si un site de ce type bénéficie évidemment d’une double alimentation électrique. Mais, même dans l’hypothèse où l’électricité était coupée, le datacenter serait alimenté par les groupes électrogènes, avec une autonomie d’une semaine. Ce site est par ailleurs classé point d’importance vitale par les autorités et bénéficierait, en cas de crise majeure, d’autorisations spécifiques pour des livraisons de fuel".