En Australie, des smartphones pour les victimes de violence domestique

L’association australienne Women’s Services Network, qui agit pour la défense des femmes victimes de violences domestiques, vient de recevoir 2,5 millions de dollars australiens du gouvernement. Ce don servira à étendre le programme Safe Connections qui consiste à fournir un téléphone aux femmes victimes des violences conjugales, comme l’explique Numerama.

Telstra, l’entreprise de télécoms partenaire du programme, se donne trois ans pour distribuer 20 000 smartphones à 35 associations venant en aide aux victimes de violence conjugale. Gizmodo rapporte les propos d’Andrew Penn, directeur général : « Il est d’une importance vitale que quiconque ait accès à des communications sécurisées en cas de violence domestique, afin de pouvoir rester en contact avec la famille et les amis au moment où c’est le plus nécessaire. »

L’idée est que les victimes puissent communiquer en autonomie et en toute discrétion, sans craindre d’être surveillées par leur conjoint ou de devoir rendre des comptes. De plus, les fonctionnalités d’un smartphone permettent aussi de collecter des preuves en cas de besoin, grâce à l’appareil photo par exemple.