4G et Wifi : un enjeu majeur pour les Stades de Football 2.0

C’est reparti pour le championnat de France de Football ce soir avec pour de nombreux stades un enjeu particulier : résister aux nouveaux modes de consommation du football. Replay, alertes buts, l’application Ligue 1 d’Orange, BeIN Sport, désormais le supporter connecté peut suivre son équipe en temps réel avec l’essor de la 4G et des terminaux connectés, en plus de son téléviseur. En 2013 la consommation de spectacles sportifs sur mobile est passée de 15 à 23 % en deux ans.

L’ambiance du stade n’est parfois plus un argument suffisant pour faire en sorte que le public se déplace au stade. Le football est entrain de prendre le virage du 2.0 et sont entrain de préparer une nouvelle façon de consommer le football dans les stades. 
 
En France, c’est le tout nouveau stade Allianz Riviera de Nice qui est le premier à prendre ce virage. le club a installé la 4G dans le stade pour permettre à ses abonnés de communiquer sur les réseaux sociaux. Le club promet également de développer une application mobile permettant de commander sa boisson à la buvette en ligne et ainsi réduire le temps d’attente dans la file. L’OGC nice s’est également essayé aux Google Glass permettant d’offrir à ses supporters une expérience de réalité augmentée comme le montre la vidéo ci-dessous.
 

 
 
Si pour le moment l’OGC Nice est un pionnier dans le domaine, de nombreux stades devront prendre le même virage d’ici à l’Euro 2016 qui aura lieu en France.
 
Le Stade de France est également un des seuls stade de l’hexagone à proposer le Wi-FI gratuitement et à l’exploiter pour faire vivre ses supporters.
 
D’autres services développés dans d’autres pays dans ces enceintes sportives permettent déjà de dématérialiser son billet, se faire livrer ses commandes dans les gradins sans bouger de sa place, avoir accès aux différents ralentis et aux différentes statistiques des équipes en présence, organiser des concours entre supporters à la mi-temps et rendre ce temps d’attente plus attractif, mettre à disposition des interviews d’avant-match. 
 
Avec l’essor de la connectivité dans ces enceintes sportives, le supporter n’est plus seulement un spectateur assis à sa place, mais devient le 12 ème homme connecté. La France a néanmoins beaucoup de travail pour rattraper son retard dans le domaine et améliorer le débit souvent catastrophique partagé par tout un stade…
 
Source : Wedemain