Orange bride le débit montant de sa fibre “premium” pour les gros consommateurs

Nos confrères de Livebox News rapportent une clause qui était passée inaperçue lors du lancement del’offre « fibre premium »d’Orange lancée en novembre dernier. Pour 10 euros de plus par mois que l’offre fibre de base (soit 50 euros au total) l’offre "fibre premium" permet un débit symétrique de 100 Mbits/s. Mais pour les gros consommateurs, Orange impose une limite concernant le débit montant. Ainsi, au-delà de 1Tera octet par mois, l’opérateur indique qu’il bridera l’upload à 10 Mbits/s
 
« Constitue une utilisation abusive du service toute utilisation ayant pour conséquence de réduire ou empêcher les usages résidentiels normaux, des services ou susceptibles de nuire à leur qualité technique ou la sécurité globale des services, ou d’utiliser le service à d’autres fins que pour des usages résidentiels, ou de dépasser le seuil technique de 1 tera octet de volume de trafic remontant par mois de facturation.

Dans les cas énoncés ci-dessus, France télécom se réserve le droit de suspendre le service 100 méga symétrique après l’envoi préalable d’un courriel, à l’adresse courriel définie dans le présent contrat, de mise en demeure restée sans effet sous 48 heures.


Cette suspension sera effective jusqu’à la date de facturation suivante. Elle aura pour effet de réduire, jusqu’à cette date, le débit remontant à un débit maximal de 10 (dix) mégabits secondes »
 
Les limites du GPON choisit par Orange
 
Cette limitation est consécutive de la technologie utilisée par Orange. L’opérateur a en effet choisi le GPON, qui partage chaque fibre jusqu’à 2×64 lignes, contrairement à Free qui réserve une fibre pour chacun de ses abonnés fibre. Lors d’une visite des infrastructures d’Orange, nos confrères de PCInpact avaient déjà questionné l’opérateur à propos des gros consommateurs : « Si de gros consommateurs font « rougir » notre ligne au maximum, on s’adapte, et on adaptera le nombre de personnes sur la sortie GPON de notre carte. » avait répondu Orange. Finalement, l’opérateur s’adapte donc en limitant le débit.