FFT : Free souhaite garder son indépendance

FFT : Free souhaite garder son indépendance
Il y a 2 ans, Free claquait la porte de la Fédération Française des Télécom dont il était membre fondateur. L’opérateur souhaitait ainsi "ne plus être associé à des concurrents qui lui mènent la vie dure". En juin dernier, Free Mobile rejoignait cependant l’Association Française des Opérateurs Mobiles (AFOM).
 
Mais, ainsi que nous vous l’annoncions le mois dernier, la FFT a absorbé l’AFOM au 1er janvier et Free devait donc se retrouver de nouveau aux cotés de ses concurrents. Il n’en sera cependant rien puisque, selon La Tribune, l’opérateur a décidé de garder sa liberté et de ne pas rejoindre cette fédération. Il estime que ses intérêts seront mieux défendus par lui-même que par le lobby de la profession.
 
Toujours selon la Tribune, Numéricâble a également décidé de quitter la FFT. Il ne reste donc plus dans cette fédération que les 3 gros opérateurs mobile ainsi que les MVNO.