SIP : gadget ou réelle plus-value

SIP : gadget ou réelle plus-value


Réelle convergence Multimédia promise par internet, la SIP, comprenez Session Initiation Protocol c’est-à-dire un protocole multimédia permettant, par exemple, la voix sur un réseau IP (VoIP).

 
Au-delà de la réduction tarifaire, la technologie s’opère sans PC. En branchant votre téléphone mobile IP sur internet, vos appels vous suivent et cela partout dans le monde grâce à une connexion wifi ou 3G. Le système reproduit toutes les fonctions de la téléphonie classique avec en prime des nouveaux services comme l’indication de présence, une ligne de téléphone virtuelle permettant à chaque membre de votre foyer d’avoir son propre numéro…

 
Depuis le début du mois, l’ensemble des opérateurs mobiles se rapprochent de la technologie. Orange propose la VoIP en option à sa clientèle.

A l’été 2006, dans la console de gestion des abonnés, free rendait plus facile la configuration de son service de téléphonie nomade à destination de ses abonnés dégroupés ou non. Ainsi, les freenautes peuvent recevoir les appels de leur téléphone fixe free mais aussi depuis n’importe quel endroit dans le monde desservi d’une connexion internet disponible avec l’aide d’un mobile compatible.

 

Depuis 2003, la technologie VoIP a été adoptée par les FAI et a permis, entre autres le développement de la téléphonie par internet dans le cadre des offres Triple Play.


La VoIP a-t-elle un réel avenir sur le mobile ?

Pour prétendre remplacer la téléphonie, il faut permettre le développement des fonctions téléphoniques via internet. En son temps, Netmeeting utilisait le standard H323 développé par l’ITU-T, qui copiait les principes de la téléphonie classique. Depuis, l’IETF (SIP) a développé un protocole plus fiable face aux contraintes du net.

 

 <>
A ceci près que le modèle « Unik » d’orange a été un échec (surement à cause de la technologie UMA choisie) et que Free a arrêté de vendre ses téléphones nomades. Et pourtant, depuis le début du mois, Orange a mis en avant des options comprenant un accès internet depuis sa ligne téléphonique (Net Plus avantage mobile, Net avantage mobile et Surf avantage mobile) histoire de devancer son concurrent Bouygues Télécom. 

 

Pressés par les consommateurs et le contexte américain (AT T a autorisé les applications VoIP pour l’iPhone, Verizon Wireless vient de faire de même avec Skype), les opérateurs hexagonaux n’ont pas d’autre choix que d’accepter la VoIP sur le mobile.

 

Selon de récentes analyses, les téléphones bi-modes, qui fonctionnent aussi bien sur Internet sans fil que sur les réseaux cellulaires, généreront un marché de 82 milliards de dollars d’ici 2012. Des téléphones bi-modes sont déjà commercialisés par Skype, Nokia et plusieurs autres marques. 

 
Sous le couvert de la préservation de la bande passante, Orange a pris tout de même quelques précautions en facturant l’option à 15€ par mois et en considérant ce type de communication comme de la data internet au même titre que le surf c’est-à-dire que les appels restent illimités dans une certaine mesure.

Pour aller plus loin…