Freezone S'inscrire

Enquête ARCEP : Free ne bride pas YouTube et respecte la neutralité du Net


Catégorie News , publié le 19 juillet 2013 à 20h21 par Fouzi Habibi
L’ARCEP clôt l’enquête administrative concernant Free et Google, relative aux conditions techniques et financières de l’acheminement du trafic, dont nous vous faisions l’écho en octobre 2012. Si l’enquête n’a pas mis en évidence de pratiques discriminatoires dans les modalités d’interconnexion et d’acheminement de trafic de données entre les deux sociétés, elle conforte en revanche l’ARCEP dans sa démarche de surveillance de ces sujets, et dans son objectif d’éclairer les internautes sur la qualité du service d’accès à l’internet en France.
 
Saisie en septembre 2012 par le président de l’association UFC-Que Choisir, l’ARCEP a ouvert une enquête administrative pour clarifier les conditions techniques et financières d’acheminement du trafic entre Free et Google. L’association de consommateurs a interpelé l’ARCEP au sujet des dysfonctionnements sur Youtube. Dans ce cadre, les services de l’Autorité ont interrogé les deux acteurs concernées ainsi que les opérateurs de transit qui acheminent une partie du trafic écoulé entre Free et les acteurs de l’internet. Cette enquête a permis de constater, sur une période d’observation de six mois :
  • que le trafic entre Free et Google s’écoule à la fois de manière directe, à travers un lien de « peering », et de manière indirecte, à travers des interconnexions payantes impliquant plusieurs opérateurs de transit international de données,
  • que les capacités d’interconnexion et d’acheminement de trafic de données de Free sont congestionnées aux heures de pointe, dans un contexte de hausse constante des usages les plus consommateurs de capacités de transmission de données, à laquelle sont confrontés l’ensemble des FAI.
L’enquête n’a pas fait apparaître de pratiques de gestion du trafic par Free sur son réseau différenciant les conditions d’acheminement des contenus selon leur nature, leur origine, leur destination ou encore le type de protocole utilisé.
 
Pas de « pratiques discriminatoires » mais « une congestion » des capacités d’interconnexion
 
« L’enquête a permis de constater l’existence d’une congestion des capacités d’interconnexion de Free avec ses opérateurs de transit de données. Pour autant, aucune pratique discriminatoire à l’égard de Google ou d’un type de FSCPL en particulier n’a été mise en évidence. Par conséquent, la pratique observée n’appelle pas, en tant que telle, d’action particulière de la part l’Autorité. Cette congestion est la cause principale des ralentissements du service de diffusion vidéo sur internet « YouTube » observés par les abonnés de Free durant les heures de pointe, lors que le peering est saturé et qu’une partie du trafic généré par Google s’écoule par le transit. A fortiori, aucune pratique contraire aux principes de neutralité de l’internet n’a été relevée », indique clairement la conclusion de la décision de l’Autorité.
 
L’enquête n’a pas mis en évidence de pratiques discriminatoires dans les modalités d’interconnexion et d’acheminement de trafic de données entre les deux sociétés L’ARCEP rappelle que la qualité du service d’accès à l’internet perçue par l’utilisateur dépend, en premier lieu, de son installation technique et du raccordement final (fibre optique, câble, fil de cuivre, réseau mobile), en deuxième lieu, de la nature des choix faits par le FAI et le fournisseur de contenus, à l’issue notamment de négociations bilatérales conduites dans le respect de la liberté du commerce et, en dernier lieu, de la gestion technique ordinaire des réseaux qui est de la responsabilité de chaque acteur, FAI ou fournisseur de contenus.
 
« Aucun opérateur ne dispose des capacités suffisantes [...] lors des périodes de pointe »
 
L’ARCEP maintiendra une attention vigilante sur l’ensemble des acteurs concernés. Espérons que cela soit suffisant pour maintenir loin des Freenautes, les ralentissements sur la plateforme de vidéos en ligne. L’ARCEP révèle qu’il y a une congestion des capacités d’interconnexion de Free avec ses opérateurs de transit de données. C’est cette congestion qui est à l’origine des ralentissements sur YouTube. Néanmoins, l’enquête ne fait pas avancer le schmilblick concernant le financement : Qui devra payer ? L’augmentation des liens d’interconnexion a un prix, et bien entendu, aucun des protagonistes ne souhaite payer l’addition.
 
L’Autorité note que, de manière générale, « aucun opérateur ne dispose des capacités suffisantes pour écouler l’ensemble des trafics des usagers lors des périodes de pointe , ce qui engendre, du fait du développement des usages, des phénomènes de congestion (soit transitoire, soit plus structurelle). Dans ce dernier cas, il appartient à chaque opérateur de procéder aux ajustements de capacités de son réseau en fonction de la nature de ses services et du niveau de qualité de service recherché ».
 
Pour lire la décision de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, en date du 16 juillet 2013, clôturant l’enquête administrative entre Free et Google, rendez- vous ici.

COMMENTAIRES DES LECTEURS (106)
Afficher les 101 premiers commentaires...

haykick
Envoyer message
 
865 points
Posté le 21 juillet 2013 à 13h41
FreeTeuze a écrit
alucardx77 a écrit Arrtez de nous faire chier avec free et youtube. Youtube en france en 1080p voire 720p c'est illisible chez tout le monde. Et pas que chez free. A part à 4h du mat pour les insomniaques. Parle pour toi... chez OVH, j'accède à Youtube en 1080p à toutes heures de la journée et de la nuit. Et pourtant j'ai une ligne pourrie (3476 mètres)

Parle pour toi chez Free j'accède à Youtube en 1080p à toutes heures de la journée aussi


pioup
Envoyer message
 
2310 points
Posté le 21 juillet 2013 à 14h11
snickerz a écrit
demieuxenmieux oure pirenpire a écrit alnitak a écrit demieuxenmieux oure pirenpire a écrit On parle d'acheminement. Le matériel évolue mais l'acheminent reste en cuivre jusqu'àl abonné Dans ce cas désole, je ne comprends pas de quoi tu parle, le sujet était sur l'interco congestion et interco. Relis plus haut les posts, tu as pris le train en route. Je ne sais pas ce que tu fumes mais j'en veux 

il y en a des bons quand même ici


patrice77
Envoyer message
 
822 points
Posté le 22 juillet 2013 à 15h06
probez a écrit
Non, ils disent juste que Free ne bride pas... Par contre ils disent aussi que son peering global est minable, en gros entre 18 et 22h le réseau Free est congestionné de manière globale. Il serait temps de faire quelque chose, non ?

C'est exactement ça. Y a pas de règle de limitation de bande passante, mais son peering est minable donc un débit de merde. Mais au final, c'est l'usager qui prend...

Posté le 25 juillet 2013 à 00h50

Bonjour avant oui j'avais des problème avec youtube et depuis un bout de temps plu aucun problème je peux visualiser en 1080p a n'importe quel heure 

Me semble que free avais investi dans des serveur plus puissant un truc du genre :) 

Posté le 25 juillet 2013 à 12h53
snoopy80 a écrit
Ca c'est que l'ARCEP (copain copain avec Free) dit. Evidemment que Free bride et pas que YouTube d'ailleurs. Et pour l'histoire de tuyaux petits, ça c'est une grosse connerie, car dans les années en arrière YouTube fonctionnait très bien et on a jamais parlé de tuyaux. Je vous jure, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Et puis c'est marrant, maintenant on ne parle plus de la faute aussi de Google.

Non, Free ne bride pas YouTube. Si tu fais des mesures de vitesse, n'importe quel site a l'extérieur de la France est fortement ralenti (que ça soit en Allemagne où aux US, ayant des serveurs dans ces deux pays). Le taux de transfert s'en voit divisé parfois par cinq par rapport aux horaires plus lights.

Et les tuyaux petits, ce n'est pas des conneries. Dans les années en arrière, on ne regardait pas de vidéo YouTube sur son smartphone. Il n'y avait pas de vidéos de Norman/Cyprien/etc qui attirait le peuple lambda. Il n'y avait pas de vidéo en 1080p, et le 720p était considéré comme nouveau en streaming. Les gens n'écoutaient pas leur musique via YouTube.

La liste est longue, bref les usages ont changés, mais pas l'infrastructure. Donc les tuyaux sont petits, considérant que le flot qui doit y passer s'est multiplié (et ça a été démontré dans de très nombreux articles).


prométhé
Envoyer message
 
-293 points
Posté le 27 juillet 2013 à 20h53
xplodwild a écrit
snoopy80 a écrit Ca c'est que l'ARCEP (copain copain avec Free) dit. Evidemment que Free bride et pas que YouTube d'ailleurs. Et pour l'histoire de tuyaux petits, ça c'est une grosse connerie, car dans les années en arrière YouTube fonctionnait très bien et on a jamais parlé de tuyaux. Je vous jure, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Et puis c'est marrant, maintenant on ne parle plus de la faute aussi de Google. Non, Free ne bride pas YouTube. Si tu fais des mesures de vitesse, n'importe quel site a l'extérieur de la France est fortement ralenti (que ça soit en Allemagne où aux US, ayant des serveurs dans ces deux pays). Le taux de transfert s'en voit divisé parfois par cinq par rapport aux horaires plus lights. Et les tuyaux petits, ce n'est pas des conneries. Dans les années en arrière, on ne regardait pas de vidéo YouTube sur son smartphone. Il n'y avait pas de vidéos de Norman/Cyprien/etc qui attirait le peuple lambda. Il n'y avait pas de vidéo en 1080p, et le 720p était considéré comme nouveau en streaming. Les gens n'écoutaient pas leur musique via YouTube. La liste est longue, bref les usages ont changés, mais pas l'infrastructure. Donc les tuyaux sont petits, considérant que le flot qui doit y passer s'est multiplié (et ça a été démontré dans de très nombreux articles).

Tout à fait, les infrastructures d'internet sont loin de répondre à la demande actuelle. Mais cela n'a rien d'étonnant étant donné que leur redimensionnement demande de revoir pas mal d'accords passés entre les divers acteurs d'internet. Et on sait bien que ces accords sont très durs à conclure. Surtout quand des entités qui ne voient que l'argent à gagner, comme Google, sont impliquées. Il n'y a qu'à voir les relations entre Free et Google pour se faire une bonne idée des choses.

INSERER UN COMMENTAIRE

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par e-mail.
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Quelle a été la plus grande innovation de Free en 15 ans ?