Test du Samsung Galaxy A21s : quelle expérience avec ce smartphone à petit prix ?

Test du Samsung Galaxy A21s : quelle expérience avec ce smartphone à petit prix ?

Univers Freebox vous propose aujourd’hui le test du Samsung Galaxy A21s, un smartphone à petit prix mettant en avant une belle endurance, ainsi qu’un quadruple capteur photo.

 

Avant de passer au test, voici les principales caractéristiques du Samsung Galaxy A21s qui nous a été prêté par le constructeur et que l’on peut trouver à un peu moins de 200 euros :


Fiche technique du Samsung Galaxy A21s : les caractéristiques


-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,0 GHz (chipset Exynos 850)

-  Mémoire vive : 3 Go


-  Écran : dalle IPS 6,5 pouces avec une définition HD+ (1 600 x 720 pixels)

-  Audio : son sortant uniquement de la tranche inférieure

-  Stockage : 32 Go, extensible par MicroSD (slot dédié)


-  Gestion SIM : deux logements Nano-SIM dédiés dans un tiroir de la tranche gauche

-  Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B5/B7/B8/20/B20/B38/B40/B41

-  Compatibilité 5G : non


-  Quadruple capteur photo au dos (organisation en L) : 48 + 8 + 2 + 2 (principal + ultra grand-angle 123 degrés + macro + portrait)

-  Capteur photo à l’avant : 13 Mégapixels dans un poinçon excentré


-  Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-  Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-  Support Wi-Fi : version Wi-Fi 5

-  Connectivité Bluetooth : version 5.0

-  NFC : oui


-  Batterie : 5 000 mAh non amovible

-  Recharge filaire : support de la charge 15 Watts (bloc 9V-1,67A inclus dans la boîte)

-  Recharge sans-fil : non


-  Système d’exploitation : Android 10 avec l’interface One UI 2.5


-  Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes digitales au dos

-  Patchs de sécurité installés durant notre test : mars 2021


 

Un smartphone qui se fond dans la masse

Visuellement, le Galaxy A21s ne sort pas spécialement du lot. C’est un smartphone parmi d’autres, ce qui pourra plaire à ceux aimant la discrétion. Soit l’inverse de l’identité un peu trop assumée que nous avions notée avec le Realme 8 Pro et son énorme slogan en relief.

Entre les mains, le Galaxy A21s est plutôt agréable avec ses tranches arrondies et son toucher doux. Certains pourront le trouver un épais (9 millimètres) et un peu lourd (192 grammes). Cela s’explique par la grosse batterie à bord, sur laquelle nous reviendrons plus loin.

Sur la table, notre ami ne tangue pas trop, en raison d’un bloc photo large et pas trop épais.

L’équiper d’une coque de protection résoudra le problème de stabilité. Non fourni, et donc à acheter à part, l’accessoire ne sera pas non plus un luxe pour les maladroits. La coque se montre un peu glissante par moment.

Le minimum syndical côté écran et son

Du côté de l’écran, ce n’est pas vraiment la faible définition qui saute rapidement aux yeux, mais le rendu assez froid. L’activation du filtre de lumière bleue, depuis les paramètres, ne sera donc pas un luxe. Elle rend l’utilisation clairement plus agréable.

Chose appréciable pour la vidéo ou le jeu, Samsung a opté pour le poinçon dans le coin supérieur gauche plutôt que l’encoche goutte d’eau. Le menton prononcé au niveau de la tranche inférieure rappelle en tout cas le segment tarifaire de ce smartphone.

Côté son, rien de spécial à attendre. C’est plat et un peu criard à plein volume. Pas de double haut-parleur stéréo non plus. Ce n’est pas le smartphone que l’on apprécie de mettre dans un coin d’étagère pour écouter de la musique.

Toujours au chapitre son, on note la présence du mini-jack pour brancher les écouteurs filaires. D’ailleurs, ceux fournis ne sont ni excellents ni à jeter. Ils font simplement le boulot, mais on appréciera quand même de les changer pour avoir un peu mieux, au niveau du rendu des graves notamment.

Une partie photo sans grand intérêt

Le Galaxy A21s n’est clairement pas le bon compagnon si vous souhaitez immortaliser un événement important. Les clichés manquent de détails et sont déformés en ultra grand-angle. Ceux réalisés en condition de basse luminosité mettent en lumière une mauvaise gestion des sources lumineuses et ne peuvent même pas profiter d’un mode nuit pour rectifier le tir. La macro en 2 Mégapixels n’est pas la panacée non plus. Bref, nous étions rarement satisfaits du résultat.

Ci-dessous, une photo de jour en extérieur, puis sa version ultra grand-angle :

Une autre photo de jour en extérieur, puis sa version ultra grand-angle

Une autre photo de jour (avec un argument validé) :

Une photo avec le mode macro :

Deux photos de nuit en extérieur, où notre ami est totalement perdu :

Deux selfies de jour en extérieur :

Dual-SIM et 4G 700 MHz

Pas de 5G pour le Galaxy A21s, qui se limite à la 4G pour la partie réseau cellulaire, avec d’ailleurs une gestion de la B28 (4G en 700 MHz). Certains noteront également la possibilité de gérer deux cartes SIM sans avoir à sacrifier l’extension mémoire, grâce à la présence deux slots Nano-SIM et d’un slot MicroSD. Tant mieux avec seulement 32 Go pour notre modèle de test.

Ci-dessous, des débits en extérieur :

Et des débits en intérieur :

Du jeu, mais pas trop

On s’en doutait au regard du segment tarifaire. Le temps de démarrage du smartphone, le temps de chargement général des applications et les temps d’installation viennent confirmer que le Galaxy A21s n’est pas une bête de course.

Quid du jeu du coup ? Eh bien, le Galaxy A21s permet de s’offrir quelques parties, mais il ne faudra pas être trop exigeant non plus. Entre la chauffe parfois assez prononcée au niveau du dos et les quelques saccades notées ici et là, on sent le smartphone poussé dans ses retranchements. Il faudra donc ajuster les options graphiques (à la baisse, évidemment) pour gagner en fluidité et en confort (en acceptant de perdre en qualité visuelle).

Ci-dessous, pour les amateurs de benchmarks, les vitesses de la mémoire interne mesurées par l’outil Disk Speed, à savoir 75 Mo/s en écriture et 216 Mo/s en lecture. Voilà qui explique les temps d’installation un peu longs.

Une bonne autonomie, une charge un peu longue

C’est sans l’ombre d’un doute le point fort de ce smartphone. Avec une batterie 5 000 mAh et une configuration peu gourmande, on tient aisément les 2 jours. Durant notre test, il nous en restait un peu sous le pied au bout de deux journées.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : départ à 9h49 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 9h07 avec 19 %

-  1 heure et 25 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  20 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  2 heures et 10 minutes de streaming audio avec les écouteurs filaires

-  Consultations et alertes Gmail / Twitter / Linkedin

-  Pas mal de surf sur Internet

-  Un appel court

-  SMS/MMS

-  Photos

-  8 mises à jour d’applications

-  2 téléchargements d’applications, dont 1 gros

-  15 minutes de partage 4G

-  Tests de débits

-  Fonctionnement continu de TousAntiCovid

Samsung propose une charge filaire 15 Watts sur ce Galaxy A21s. Avec une batterie 5 000 mAh, une charge plus rapide n’aurait pas été un luxe. Il faudra par conséquent se montrer patient.

Ci-dessous, un suivi de charge :

-  9h23 : 17 %

-  9h28 : 21 %

-  9h40 : 33 %

-  10h01 : 51 %

-  10h49 : 91 %

-  11h12 : 100 %

Une partie logicielle basée sur Android 10

Avec notre exemplaire de test, nous avions une interface One UI 2.5 basée sur Android 10, y compris au moment de la rédaction de ce test.

Nous avions quelques fonctions pratiques, dont :

-  Le choix d’avoir ou non les touches de navigation

-  Le double appui sur la touche latérale paramétrable (appareil photo ou application de son choix)

-  La gestion avancée des mouvements et gestes

-  Le mode sombre programmable

-  Le filtre anti-lumière bleue

-  Le Game Launcher pour gérer facilement ses jeux

-  L’outil centralisant la maintenance de l’appareil

-  Le raccourci vers le mode d’emploi numérique de l’appareil

Nous avions aussi quelques applications préinstallées dans le cadre de partenariats commerciaux, dont Facebook, Linkedin, Netflix, Office, OneDrive, Outlook et Spotify. Facebook, Netflix et OneDrive ne peuvent être désinstallées, mais seulement désactivées.

Concernant enfin la partie sécurité, nous avions les patchs de sécurité de mars 2021 après l’installation d’une mise à jour. Pas les derniers donc, mais presque, ce qui n’est pas mal pour un smartphone à petit prix.

Les solutions de déverrouillage avancées, à savoir le lecteur d’empreintes au dos et la reconnaissance faciale, se révèlent très efficaces, approchant presque l’instantanéité et frôlant le zéro raté. Rien à redire de ce côte-là.


VERDICT

Le Galaxy A21 a comme sérieux atout son autonomie vraiment confortable, permettant de partir un week-end l’esprit tranquille. Il a également pour lui sa discrétion que certains pourront apprécier, ses solutions de déverrouillage efficaces, sa gestion dual-SIM, sa connectique mini-jack et son interface pas chargée en bloatwares. Ce n’est pas en revanche pas à lui qu’il faudra faire appel si la photo ou le multimédia est un critère pour vous. Vous pourrez effectivement photographie et jouer, mais pas dans les meilleures conditions. Quant à la 5G, elle ne fait, sans surprise, tout simplement pas partie de l’équation.