Netflix : un début d’année très calme après une pandémie plus que rentable

Netflix : un début d’année très calme après une pandémie plus que rentable

La fin d’une pandémie en or pour Netflix. Le géant de la SVOD annonce des résultats trimestriels en deçà de ses attentes.

Le rythme effréné de la crise sanitaire s’est brusquement calmé pour le début de l’année 2021. Malgré le succès de certains programmes comme La chronique des Bridgerton ou Lupin, Netflix a fini le premier trimestre 2021 avec près de 208 millions d’abonnés payants dans le monde, soit 1 millions d’abonnés supplémentaires, contre les trois promis aux investisseurs.

Nous pensons que la croissance de notre base d’abonnés payants a ralenti à cause de la percée de 2020 liée au Covid-19 et aussi à cause d’une offre de contenus plus réduite au premier semestre de cette année, en raison des délais de production dus à la pandémie” explique le mastodonte du streaming.

Nous avons eu dix années de croissance sans encombre, c’est juste un peu bancal en ce moment“, a déclaré Reed Hastings, le fondateur et patron de Netflix, lors d’une conférence aux analystes. Ce dernier assure d’ailleurs avoir analysé les données dans les régions où de nouveaux concurrents émergent et ne note aucune différence : l’impact de nouveaux services SVOD ne serait donc pas plus grand sur sa croissance.

Son chiffre d’affaires a bondi de 24% à plus de 7 milliards de dollars au premier trimestre et son bénéfice net, 1,7 milliard, est largement supérieur aux attentes et plus du double d’il y a un an. Et l’entreprise entend dépenser plus de 17 milliards de dollars en contenus cette année, et compte sur un rebond grâce au retour de séries très populaires comme “Sex Education” ou “la Casa de Papel” au deuxième semestre ainsi qu’à la reprise des tournages après les campagnes de vaccination contre le Covid-19.

Source : via AFP