Clin d’oeil : quand les anti-5G pacifistes attaquent les boutiques des opérateurs à la bombe

Clin d’oeil : quand les anti-5G pacifistes attaquent les boutiques des opérateurs à la bombe

Malgré les promesses autour de cette nouvelle technologie et la communication organisée par les opérateurs, la 5G ne fait pas l’unanimité auprès de toute la population. Quelques irréductibles ont sorti les bombes à peinture le week-end dernier.

Le rendez-vous était donné samedi dernier rue de Bonne, au centre-ville de Grenoble. Opposés à l’arrivée de la 5G dans cette métropole de l’Isère, le collectif Extinction rébellion souhaitait marquer les esprits, mais de manière pacifique. Les participants ont ainsi défilé avec les pancartes et distribué des tracts aux passants.


(Crédit photo : Le Dauphiné Libéré)

Mais ils ont également dégainé les pochoirs et les bombes à peinture pour taguer les pavés et les devantures des boutiques des opérateurs de téléphonie mobile à proximité.


(Crédit photos : Le Dauphiné Libéré)

Les opposants dénoncent une technologie imposée et des citoyens non consultés. “Est-ce qu’on préfère un monde bétonné où l’on capte la 5G ou plus de nature et de sobriété ? Je croyais qu’il en fallait peu pour être heureux”, pouvait-on également lire sur les pancartes. La question de la surveillance de masse fait en outre partie des griefs.

Source : Le Dauphiné Libéré