Agressions des conseillers et techniciens : Orange en appelle à la responsabilité des abonnés

Agressions des conseillers et techniciens : Orange en appelle à la responsabilité des abonnés

“Ensemble, disons stop aux incivilités”, tel est le message envoyé par Orange. Le telco réagit aux agressions dont sont victimes ses collaborateurs.

Orange soutient ses troupes en première ligne, celles potentiellement au contact d’abonnés plus ou moins en colère. Dans la plupart des cas, cela s’arrête à des regards agacés, des gestes d’impatience ou des critiques acerbes. Dans d’autres, cela peut aller jusqu’à la violence orale ou physique.

Des agressions pour les collaborateurs d’Orange, mais pas seulement

La récente attaque au marteau d’un technicien d’Orange, alors en pleine intervention sur un point de mutualisation à Osny, dans le Val-d’Oise, en est un parfait exemple. Elle avait d’ailleurs fait réagir Stéphane Richard, PDG de l’agrume. “Inqualifiable agression“, s’était-il alors indigné sur les réseaux sociaux. Grégory Rabuel, directeur général de SFR, avait réagi à l’événement : “Nous sommes tous unis face aux agressions répétées de nos techniciens qui interviennent partout en France”. Fin décembre, deux salariés de SFR FTTH avaient été pris pour cible à Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis, alors qu’ils rénovaient des équipements de fibre.

Stop

Orange en appelle aujourd’hui à la responsabilité des abonnés. “Ces derniers temps, nos techniciens et nos conseillers sont devenus la cible d’agressions verbales et physiques”, dénonce-t-il. À ses yeux, “aucune situation ne justifie les menaces ou les insultes envers eux”. L’opérateur historique rappelle que ses collaborateurs sont au service des abonnés pour leur garantir le meilleur service et leur apporter des solutions.