Patrick Drahi revoit à la hausse son offre de rachat d’Altice Europe

Patrick Drahi revoit à la hausse son offre de rachat d’Altice Europe

Le magnat des télécoms a relevé de 30% le prix de son offre sur son propre groupe en vue de le faire sortir de la Bourse.

Payer plus cher pour convaincre les actionnaires minoritaires. Trois mois après avoir annoncé son intention de racheter sa branche européenne, le PDG-Fondateur d’Altice a revu son offre à la hausse. Elle passe ainsi de 4,11€ par action à 5,35€, indique un communiqué publié mercredi dernier.

Cette augmentation a été motivée par le mécontentement de certains actionnaires minoritaire du groupe et notamment Lucerne Capital. Le fond d’investissement a en effet saisi la justice néerlandaise après l’annonce de l’opération de rachat. Fin novembre, Lucerne avait exposé “son objection et ses graves préoccupations concernant le prix de l’offre et les pratiques historiques et actuelles de gouvernance d’entreprise d’Altice Europe“. La légalité de l’offre et de sa structure ont également été remis en question. Dans une lettre rendue publique, la société d’investissement expliquait : “la grande majorité des actionnaires minoritaires d’Altice Europe estiment que l’offre publique n’est rien d’autre qu’une tentative illicite de M. Drahi d’exploiter la pandémie de Covid-19 pour se transférer une fois de plus une valeur massive à lui-même, au détriment des actionnaires minoritaires

Avec cette opération, la valorisation du groupe grimpe à hauteur de 5,7 milliards d’euros, contre 4,9 milliards précédemment. D’après les Echos, Patrick Drahi a convaincu plusieurs actionnaires minoritaires d’apporter leurs titres, représentant en tout 9% du capital. L’opération doit se terminer le 21 janvier 2021.