Tech chez Free : focus sur la technologie MIMO 4×4

Tech chez Free : focus sur la technologie MIMO 4×4

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Aujourd’hui, parlons MIMO 4×4.

Free a récemment activé une technologie MIMO 4×4 sur son réseau mobile 4G ? Mais qu’est-ce donc ?

Avec la technologie MIMO (Multiple Input Multiple Output), que l’on retrouve également dans le Wi-Fi des Freebox, il est possible de mieux utiliser les possibilités globales du réseau en recourant à plusieurs antennes côté émetteur et côté récepteur. À la clé : plusieurs flux de données simultanés et plus de débit disponible. Par analogie, c’est comme lors du passage d’une route nationale à une autoroute à plusieurs voies. Vous augmentez le volume de véhicules pouvant circuler et améliorez ainsi sensiblement la capacité de trafic.

Hausse de débit, amélioration de la couverture et meilleure qualité de réception

Dans le cas de Free Mobile, le nombre de flux de données en simultané peut désormais atteindre les 4. Le débit maximal théorique atteignable en liaison descendante (réception/téléchargement) sur son réseau 4G passe ainsi de 450 à 780 Mbit/s. Cela représente une amélioration de plus de 70 % du débit maximal théorique. C’est loin d’être négligeable. Avec cette technologie, Free utilise à plein les réserves de débit de son réseau pour améliorer votre service

En alternative à la hausse de débit permise par la combinaison de différents signaux, cette technologie peut également améliorer la couverture réseau et la qualité de réception lors de l’émission du même signal.

Des conditions

Maintenant, il y a des conditions. Cela nécessite en effet des équipements compatibles, aussi bien du côté émetteur que récepteur. Il faut ainsi, en plus des fonctions du réseau lui-même, que l’antenne-relais à laquelle on est connecté soit compatible. Chez Free Mobile, la technologie est disponible sur les bandes 1 800 MHz et 2 600 MHz.

Mais le smartphone doit aussi prendre en charge cette technologie. Free Mobile l’indique d’ailleurs dans les fiches techniques des smartphones vendus à travers sa boutique en ligne. Parmi eux, on retrouve les derniers flagships d’Apple et Samsung (Galaxy Note20, iPhone 12, etc.), mais aussi des modèles haut de gamme Xiaomi et Oppo (Oppo Reno4 5G et Xiaomi Mi 10T). Ce n’est en revanche pas le cas pour des modèles moins onéreux comme le Xiaomi Redmi Note 9, le Samsung Galaxy A41 ou l’Oppo A72.

Ensuite, le résultat va dépendre de la densité du réseau d’antennes et de l’endroit où vous êtes. Si les antennes auxiliaires utilisées sont trop loin, leur contribution ne sera pas très importante. En ville, les endroits plutôt ouverts qui reçoivent bien plusieurs émetteurs sont plus spécialement favorables pour ces améliorations de votre service.