Xavier Niel : “il faut organiser un plan d’arrêt rapide de la commercialisation de l’ADSL dans les zones totalement fibrées”

Xavier Niel : “il faut organiser un plan d’arrêt rapide de la commercialisation de l’ADSL dans  les zones totalement fibrées”

La transition vers la fibre doit s’accélérer en France selon Free. Son fondateur prône un arrêt rapide de la commercialisation des accès cuivre dans les zones fibrées. Financer deux réseaux, ce n’est pas viable économiquement.

A l’heure où Orange prévoit de démanteler son vétuste réseau cuivre en France d’ici 2030 dans l’optique d’une bascule nationale vers la fibre, Free n’en démord pas, “il faut remplir plus vite les réseaux fibre avec plus d’abonnés”, a lancé Xavier Niel mardi soir au cours d’une audition devant la Commission des affaires économiques.

Alors que la hausse du prix du dégroupage sur la période 2021-2023 se précise pour Free, SFR et Bouygues, le magnat des télécoms a tenu à faire passer un message, le secteur n’est clairement d’après lui pas assez riche pour maintenir en exploitation deux boucles locales cuivre et optique partiellement concurrentes, de nombreux actifs réseaux ont d’ailleurs déjà été vendus par les opérateurs alternatifs. ” iI faut être conscient que collectivement, opérateurs, collectivités et l’Etat, nous ne pouvons pas offrir l’entretien et le financement de 2 réseaux concurrents à savoir le cuivre et la fibre, cela n’a pas de sens”, prévient Xavier Niel.

A ses yeux, il est nécessaire aujourd’hui “d’organiser un plan d’arrêt rapide de la commercialisation des nouveaux accès sur les zones fibrées où sont présents les quatre opérateurs”. Et cela passera selon lui par une incitation à basculer vers le FTTH en proposant notamment la fibre au même prix que l’ADSL, comme le fait Free depuis le début. L’opérateur a notamment proposé en mai dernier de fermer la commercialisation courant 2021 d’au moins 8 à 10 millions de lignes cuivre correspondant aux adresses où les quatre opérateurs sont présents en fibre depuis plus d’un an. 

Les plans d’Orange 

D’après l’Arcep, Orange prévoit de procéder à des fermetures commerciales à la maille du point de mutualisation dès le deuxième trimestre de l’année 2021, dans les cas où les opérateurs commerciaux d’envergure nationale sont déjà présents au niveau du point de mutualisation FttH (ce qui correspond à la maille de l’immeuble dans les zones très denses) A partir de la fermeture commerciale de ses offres, “Orange ne donnera plus suite aux demandes de mises en service d’accès cuivre sur le marché de gros pour des accès grand public”, indique le régulateur.

Par ailleurs, l’opérateur historique assure avoir prévu des projets d’expérimentation de l’arrêt du cuivre d’ici 2022 sur des zones tests en Île-de-France et assure avoir lancé le programme national de décommissionnement du cuivre avec une directrice de programme dédiée.