Free fait le choix du cloud pour la Freebox Pop, mais est-ce l’avenir pour le grand public ? Le patron de Scaleway nous donne son avis

Free fait le choix du cloud pour la Freebox Pop, mais est-ce l’avenir pour le grand public ? Le patron de Scaleway nous donne son avis

Avec le cloud, vos données vous suivent partout, c’est fantastique mais c’est un peu “une prison” selon Arnaud de Bermingham, fondateur de Scaleway, filiale cloud d’Iliad.

Google Drive, iCloud, Dropbox, OneDrive, les services Cloud grand public ne manquent pas pour stocker vos photos, vidéos et fichiers. Populaires, parfois très attractives pour votre portefeuille, ces solutions se démarquent sur un marché aujourd’hui dominé par les géants du net américains, en premier lieu Google, Amazon, Apple et Microsoft, sans oublier les pionniers du secteur.

Côté télécoms, les opérateurs français ne suivent pas tous la même stratégie. Free a fait le choix du cloud pour sa nouvelle Freebox Pop même s’il étudie la possibilité de permettre à l’avenir l’enregistrement via un disque dur externe. De son côté, SFR a depuis 2019 tiré un trait sur les disques durs physiques pour ses box, ses abonnés enregistrent à présent tous leurs programmes favoris sur un “Disque Dur Numérique”, soit le cloud. En revanche, Orange a fait le chemin inverse l’année dernière, en prenant la décision de mettre fin à son service de stockage en ligne.

Un « côté prison » voire même « très inquiétant »

Une question se pose alors, le cloud grand public est-il l’avenir face au stockage en local ? Univers Freebox a posé la question à Arnaud de Bermingham, fondateur et président de Scaleway, filiale Cloud, serveurs et datacenters de la maison-mère de Free.

Entre conviction personnelle d’un côté et pratiques du marché de l’autre, l’intéressé estime qu’avoir « son google drive et d’y mettre tous ses documents et de les avoir disponibles partout sans se poser la question de savoir si je les ai mis sur une clé usb, cela à un côté pratique, et très intéressant ». Reste que cela est à contraster avec un « côté prison » voire même « très inquiétant ». Pour le fondateur de Scaleway, des questions se posent inévitablement comme par exemple que faire « si l’entreprise à qui j’ai confié mes données fait faillite, ferme ou décide d’augmenter par dix ses prix ? ». Autre problématique et pas des moindres, l’utilisation des données quand il s’agit d’un acteur non-européen lequel est « soumis à des lois extra-territoriales où n’importe quelle autorité d’intelligence, de surveillance ou judiciaire, peut avoir accès aux données sans l’intervention d’un juge ou de la justice française ». Prônant le cloud souverain pour plus de sécurité, Scaleway estime qu’il est aujourd’hui indispensable que les données des français soient hébergées en France.

Stopper le transfert de données vers les USA

A ce propos, la justice européenne a retoqué courant juillet le Privacy Shield, un accord autorisant les entreprises à transférer des données personnelles européennes vers les USA. La raison, les programmes de surveillance américains ont été jugé incompatibles avec les principes du Règlement général sur la protection des données (RGPD), ces derniers permettent au gouvernement américain d’avoir accès massivement aux données traitées par les entreprises, comme Facebook et Google.

Un risque de non-conformité au RGPD pèse alors depuis sur les entreprises européennes clientes des géants américains, la base légale étant invalidée. En l’absence de cadre juridique et alors que des discussions ont lieu entre l’Europe et les USA en vue d’un nouvel accord gommant les irrégularités constatées, les autorités européennes de contrôles des données, dont la CNIL, ont aujourd’hui la possibilité de suspendre voire d’interdire le transfert de données.

L’interview intégrale d’Arnaud de Bermingham est à retrouver d’ici la fin de la semaine sur Universfreebox.com. Au programme, son Data Center DC5 et son système innovant sans climatisation permettant jusqu’à 40 % d’énergie en moins par rapport à la plupart des centres de données classiques. Et plus encore !