Prison ferme pour deux militants anti-5G après la destruction au cocktail Molotov d’une antenne-relais

Prison ferme pour deux militants anti-5G après la destruction au cocktail Molotov d’une antenne-relais

Les faits remontent à avril dernier, deux hommes de 39 et 58 ans ont exprimé leur mécontentement face au développement de la 5G en détruisant une antenne-relais à coup de cocktail Molotov. Justice a été faite et le verdict rendu pour chacun des incendiaires. 

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier a condamné les deux hommes à des peines de prison ferme pour la destruction en avril d’une antenne-relais au cocktail Molotov et pour la tentative d’incendie d’un McDonald’s avec le même mode opératoire. 

L’homme de 39 ans a justifié son acte en dénonçant les effets nocifs de la 5G sur la nature et la santé. “Manifester avec des pancartes et faire des pétitions, ça ne marche pas” s’est il expliqué. Il a cependant fait son mea-culpa, admettant que “là, c’est peut-être allé trop loin”. D’autant plus qu’il a raconté être passé à l’acte lorsqu’il a aperçu des travaux aux abords de l’antenne-relais 4G, mais il n’en était rien. Il s’agissait d’une simple restauration d’une tourbiere, réclamée par le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté. L’homme plus âgé a quant à lui nié les faits pour l’antenne mais a tout de même avoué pour les jets de cocktails Molotov sur un McDonald’s. Étant lui-même restaurateur et en difficultés financière, il a vu rouge lorsqu’un flux important de voitures a envahi le drive de la chaîne de restauration rapide.

Malgré le fait que le procureur de la République a admis que les deux vandales n’étaient pas “de grand activiste” il à tout de même prononcé une peine de 3 ans de prison pour le restaurateur et quatre ans de prison pour son jeune acolyte.

Source : Franceinfo