Le trafic voix augmente et atteint un pic record avec la crise sanitaire, jamais égalé en 20 ans

Le trafic voix augmente et atteint un pic record avec la crise sanitaire, jamais égalé en 20 ans

L’observatoire de l’Arcep fait état d’une augmentation de 13.3% de la consommation d’appel en France depuis les réseaux fixes et mobiles au premier trimestre 2020. Un record que l’on doit notamment à la crise sanitaire.

65.4 milliards de minutes, c’est le temps passé par les Français au téléphone ce trimestre. Une croissance exceptionnelle d’après le gendarme des télécoms, qui relève entre autres de l’explosion des usages de la téléphonie mobile. 8 minute consommées sur 10 l’ont été depuis un téléphone portable.

Au premier trimestre 2019, le trafic vocal était en baisse de 3%. Un an plus tard et sur la même période, il grimpe en flèche de 13.3% pour atteindre un niveau inédit depuis 20 ans. L’Arcep explique ainsi que les Français dotés d’un abonnement mobile ont passé 4h13 en moyenne par mois au téléphone durant le premier trimestre 2020. Le maximum avait été atteint en 2006, avec 3h46 de consommation vocale en moyenne. L’utilisation de VoWiFi est également en hausse, même si elle reste faible par rapport à la consommation mobile totale (2.4%). Le volume d’appels en VoWiFi a plus que doublé en un an.

Le début de la crise sanitaire a également impacté l’utilisation du téléphone fixe, qui diminue pourtant depuis sept ans (avec une baisse de 15% en un an en 2019). Si la tendance reste à la baisse, les Français s’en sont bien plus servis que d’habitude, puisque la baisse globale est de 0.7% en un an. Le confinement a fait en sorte que les habitants de l’Hexagone rebranchent leurs combinés pour prendre des nouvelles.

L’Arcep s’étonne de cette augmentation très brusque de l’usage de la voix qui est “d’autant plus notable que le confinement n’a porté que sur les quinze derniers jours du trimestre“. Le second trimestre 2020 pourrait ainsi encore exploser le record.