AquaFi : le Wi-Fi sous-marin imaginé par des chercheurs

AquaFi : le Wi-Fi sous-marin imaginé par des chercheurs

Une équipe de chercheurs a mis au point un système de Wi-Fi qui fonctionne… sous l’eau.

Sur terre, dans les airs et maintenant sous la mer, le Wi-Fi n’a pas fini d’être étudié. Des chercheurs de l’Université des sciences et technologies du roi Abdallah en Arabie saoudite ont développé un Wi-Fi basé sur des signaux lumineux, soit par LED ou laser pour communiquer sous l’océan.

Si actuellement, la communication sous-marine nécessite des signaux radio, acoustiques et lumineux, les deux premiers ont des limites notamment au niveau de la portée ou du volume de données transporté. Le défi de cette Université saoudienne est de permettre aux plongeurs et aux scientifiques de communiquer lors d’explorations et de travaux sous l’eau, avec ce qu’elle a nommé Aqua-Fi.

Les chercheurs ont ainsi créé un prototype utilisant soit des LED vertes (avec donc un procédé qui pourrait s’apparenter au Li-Fi) ou un laser de 520 nm pour transmettre les données entre un ordinateur et et un détecteur de lumière connecté à un autre ordinateur. La technologie utilisée dépendra de la distance, les LED étant idéale pour des communications à 10 mètres et moins tandis que le laser sera privilégié pour aller jusqu’à 20 mètres et après.

Pour le test, les chercheurs ont ainsi échangé des données entre des plongeurs situés à quelques mètres de distance. Ils ont ainsi atteint une vitesse de transfert maximale d’environ 2 Mo par seconde avec un retard moyen d’une milliseconde. Il reste cependant quelques obstacles à cette technologie.

En effet, les tests ont été effectués dans des conditions optimales et dans une eau statique, il reste à assurer l’alignement des signaux lumineux dans une eau trouble, mais aussi la problématique pour les plongeurs d’être dans l’axe du récepteur. L’équipe de chercheurs est déjà en train de plancher sur un récepteur sphérique capable de recevoir les signaux sous tous les angles.

Source : Futura