Un pylône accueillant Free bel et bien debout, malgré l’opposition de riverains

Un pylône accueillant Free bel et bien debout, malgré l’opposition de riverains

Rendez-vous à Blagny, dans le département des Ardennes, pour une énième opposition de riverains face à l’arrivée des antennes-relais de téléphonie mobile.

En mai, Nadia Caron, professeure d’anglais et naturopathe habitant cette commune de 1 200 âmes, a lancé une pétition signée par 70 personnes dès les 2 premiers jours. Elle a également écrit au maire de Blagny et au préfet des Ardennes. Nadia Caron réclamait alors l’éloignement d’un pylône prévu pour accueillir des antennes 4G d’Orange et Free et devant prendre place rue de Sailly. Si une partie des habitants jugeaient l’installation bienvenue pour améliorer la couverture réseau mobile de la zone, des opposants réclamaient pour leur part le déplacement de l’installation au motif de risques sanitaires à cause des ondes.

Des risques sanitaires et un manque de transparence aux yeux des opposants

“Il s’agit de protéger le vivant. C’est urgent”, a alerté Nadia Caron. Selon la riveraine, l’installation est beaucoup trop proche des habitations. “C’est le ratio proximité-puissance qui pose problème. Avec cette antenne 4G, les gens ont peur d’être irradiés. D’autant que des spécialistes m’ont affirmé que ce pylône est équipé pour recevoir des antennes 5G, encore plus puissantes”, a-t-elle précisé en indiquant avoir eu confirmation de la dangerosité des ondes. “On est des modérés. On ne demande pas la suppression des antennes, mais simplement qu’elles soient éloignées des lieux d’habitation”, a précisé Nadia Caron.

Un autre riverain, dont le potager se trouve au pied au pylône, a expliqué ses inquiétudes : “J’ai peur pour la santé de mes enfants et la mienne. Moi, je fais tout en bio dans mon jardin. Alors si c’est pour tomber malade à cause des ondes… Et puis, je pêche dans la Chiers qui se trouve tout près. Quel sera l’impact sur les poissons ?”.


(Crédit photo L’Ardennais)

Pointé du doigt pour une “absence totale d’information de la population”, le maire de Blagny Gérard Mary a rétorqué avoir “informé le conseil municipal de ce projet d’installation d’antenne 4G le 5 juillet 2018”. Et d’ajouter qu’“il n’y a aucune obligation de consulter la population en amont”, “que les réunions du conseil municipal sont publiques et que les comptes rendus sont affichés pendant plusieurs mois”. Il a enfin rappelé que des mesures pourront être réalisées à la demande des riverains inquiets une fois l’installation opérationnelle.

Une mise en service prévue pour l’été

Quelques semaines plus tard, le pylône est désormais debout. Il a été érigé le vendredi 29 mai. Les antennes devraient être actives prochainement.


(Crédit photo L’Ardennais)

Orange a en effet indiqué une mise en service programmée avant la fin de l’été. L’opérateur a d’ailleurs assuré avoir fait “toutes les études nécessaires” avant de transmettre son dossier à la municipalité et souligné qu’”aucune étude démontrant un impact sur la santé ne fait consensus au niveau international”. “Nous nous calquons sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé en termes de valeur limite d’exposition”, a déclaré le représentant d’Orange.

Source : L’Ardennais