Clin d’oeil : Xavier Niel soutient “Les Hackeuses”

Clin d’oeil : Xavier Niel soutient “Les Hackeuses”

Le fondateur de Free, Station F et de l’école 42 soutient les femmes trop peu représentées dans l’écosystème de la blockchain et des cryptos.

Un clin d’oeil de circonstance à l’heure où le secteur de la blockchain et des cryptos compte seulement 4% de femmes. Face à ce constat, un collectif baptisé “Les hackeuses” oeuvre pour soutenir la volonté des femmes de prendre leur place dans cet écosystème et peut compter sur un complice de premier ordre, à savoir Xavier Niel. En arborant un tee-shirt des “hackeuses” floqué du message “Satoshi is female“, le magnat des télécoms affirme encore une fois la nécessité de recruter des femmes dans la tech et le numérique. Bel exemple, le phare de la tech Station F dont il est le fondateur, s’est targué l’année dernière de compter parmi les startups incubées, 40% de femmes.

Sur ce tee-shirt, le slogan “Satoshi is female”, soit “Satoshi est une femme” fait écho au créateur mystérieux de bitcoin “Satoshi Nakamoto” dont l’identité est inconnue. Lors de la plus grande conférence de bitcoin au monde en 2018, des femmes influentes du secteur ont lancé ce message afin de faire bouger les lignes dans la Silicon Valley, là où les startups sont dirigées par des hommes.