Free Mobile : un collectif ne lâche rien et s’entoure pour attaquer l’opérateur en justice

Free Mobile : un collectif ne lâche rien et s’entoure pour attaquer l’opérateur en justice

Opposés depuis plusieurs mois à l’arrivée d’une antenne-relais Free Mobile, un collectif d’habitants reste mobilisé et se prépare à attaquer l’opérateur devant le tribunal administratif.

Retour en Bourgogne-Franche-Comté, où des d’habitants de Denney s’opposent depuis fin 2019 à l’installation d’un pylône Free Mobile dans une commune voisine, précisément à Offemont. Leur proximité fait qu’ils seront couverts par la même occasion et cela ne leur plaît pas. Après avoir lancé une pétition et avoir reçu le soutien par leur maire et de son adjoint, le collectif baptisé, “Non à l’antenne d’Offemont”, ne désarme pas bien que la municipalité ait annoncé ne pas avoir le choix, la commune risque de devenir une zone sans réseau pour les abonnés Free Mobile avec la fin de l’itinérance Orange prévue fin 2020. 

A l’issue d’une réunion en présence d’un correspondant de l’association Priartem, une ONG nationale qui se bat pour la protection de la santé et de l’environnement face aux risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques, le collectif a pris plusieurs engagements en vue d’attaquer l’opérateur devant le tribunal administratif, comme se rapprocher d’autres habitants aux alentours, ou encore l’intervention d’un avocat spécialisé. De son côté le maire de Denney, prévoit d’organiser un vote consultatif.

Pour rappel, les opposants dénoncent l’impact des ondes sur la santé, un impact également foncier, la proximité des habitations, situées à 170m du site d’implantation, mais aussi “une absence de concertation avec la municipalité denneysienne ; et une enquête publique ciblée sur une antenne Free 3G et 4G, alors qu’il s’agit d’un pylône treillis support de six antennes équipé pour la 5G”.

 

Source : L’Est Républicain