Fibre optique pour tous en 2025, “verre à moitié vide ou verre à moitié plein” ?

Fibre optique pour tous en 2025, “verre à moitié vide ou verre à moitié plein” ?

Le nouveau cahier des charges du gouvernement pour une France totalement fibrée en 2025 calme la colère récente de l’Avicca mais il faudra faire mieux en termes de cohésion.

La suite du Plan THD à savoir la généralisation de la fibre sur tout le territoire d’ici 2025 prend forme, de quoi rassurer en partie les associations de collectivités, récemment en grogne face au rabotage initial de l’Etat. Le gouvernement a dévoilé la semaine dernière un nouveau cahier des charges avec quelques assouplissements pour le financement des réseaux d’initiative publique tout en annonçant finalement injecter 280 millions d’euros. 

Doit-on dès lors voir “le verre à moitié vide ou à moitié plein”, s’interroge aujourd’hui en réaction l’Avicca. Côté réjouissance, l’association des collectivités engagées dans le numérique se félicite des engagements pris par le gouvernement. L’enveloppe débloqué par l’Etat à savoir 140 millions d’euros déjà disponibles (reliquat du Plan THD) et 140 millions supplémentaires qui le seront probablement dans les prochaines années, “permettront d’accompagner financièrement les départements qui n’ont pas encore enclenché toutes les phases de leurs déploiements 100% FttH, sur fond d’extinction programmée du réseau de cuivre”, indique-t-elle. Et d’ajouter : “ En cessant de puiser dans les 3,3 milliards d’€, initialement dévolus par les gouvernements Sarkozy et Hollande aux seules subventions de RIP, pour subventionner les seuls opérateurs privés, le gouvernement semble enfin changer de stratégie.”

Suites du Plan France THD : toujours pas de cohésion en vue

Reste que l’annonce de la réouverture tant espérée du guichet THD à destination de 25 départements le 20 février dernier par communiqué de presse du Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, laisse dubitative l’Avicca qui note toujours un réel manque de cohésion. Son appréciation est toute autre à ce sujet : ” L’État a certes amendé, à la marge, ses propositions de décembre. Mais en dehors de ces trop rares adaptations certes bienvenues (simplification de la procédure de dépôt, retour à 100% des prises FttH éligibles), l’Avicca ne peut, une nouvelle fois, que porter haut et fort la voix des relégués numériques actuels et futurs qui devront financièrement supporter le désengagement de l’État.”

Si le gouvernement entend par là « réouverture du Plan France THD », “alors le verre est bien à moitié vide et cette coupe est amère”, prévient l’Avicca dont le conseil d’administration appelle à l’unanimité “à poursuivre ses travaux pour obtenir un véritable traitement numérique équitable des Français et soutenir les territoires les plus fragiles.”