Fibre : Free annonce “connecter un nouvel abonné toutes les 20 secondes” et va bientôt passer le cap des deux millions de clients

Fibre : Free annonce “connecter un nouvel abonné toutes les 20 secondes” et va bientôt passer le cap des deux millions de clients

Près d’un mois avant la présentation de ses résultats pour le quatrième trimestre, le directeur général d’Iliad annonce que Free va “bientôt” passer le cap des 2 millions d’abonnés. Sa dynamique d’investissements va perdurer.

Premier recruteur sur la fibre en 2019 et auteur d’un troisième trimestre record tout opérateur confondu au troisième trimestre, Free compte continuer sur sa lancée en 2020. En avance sur ses objectifs, l’opérateur prévoit de franchir “bientôt le cap des 2 millions d’abonnés fibre”, assure ce matin Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad dans une interview accordée aux Echos. Cette annonce présage une nouvelle performance en matière de recrutement au quatrième trimestre dont les résultats sont attendus en mars prochain. Fin septembre, l’opérateur de Xavier Niel comptait plus de 1,5 millions d’abonnés FTTH et aurait passé le cap des 1,8 millions de clients courant janvier. Aujourd’hui, Free connecte “un nouvel abonné toutes les 20 secondes”, se félicite par ailleurs Thomas Reynaud.

Le FAI prévoit à présent de faire perdurer sa “dynamique d’investissements avec deux tiers d’abonnés fibrés à horizon 2024”. En 2019, Free annonce avoir investi 1,6 milliard d’euros. Des investissements en hausse et ce même lorsque l’opérateur a rencontré des difficultés il y a 18 mois : “nous n’avons pas non plus cédé à la facilité du grand plan d’économies de coûts. Au contraire, nous avons recruté 1.500 nouveaux collaborateurs et augmenté nos investissements”.

Aujourd’hui, 3.500 collaborateurs de Free déploient la fibre dans chacun des 96 départements métropolitains.“Ce sont ces emplois et ces investissements qui ont permis le retour à la croissance depuis six mois”, soutient le directeur général d’Iliad.

Commercialement, s’il continue de perdre des abonnés sur le mobile, Free a sorti la tête de l’eau sur le fixe en septembre dernier après 6 trimestres consécutifs dans le rouge. L’opérateur a donc été porté par la fibre mais également par “la Freebox Delta qui a participé pleinement à notre rebond commercial”, assure enfin Thomas Renaud.