BSmart attaque SFR et Canal+ pour leur refus d’intégrer la chaine dans leurs offres

BSmart attaque SFR et Canal+ pour leur refus d’intégrer la chaine dans leurs offres

Lancée en juin 2020, la chaîne d’information économique fondée par Stéphane Soumier s’attaque aux diffuseurs ne voulant pas d’elle dans leurs bouquets TV.

Si les négociations n’ont pas abouti, BSmart choisit l’action judiciaire. D’après les informations de Capital, la chaîne a engagé deux procédures contre SFR et Canal Plus devant l’Arcom (ex-CSA) face au refus de ces derniers de la distribuer. Si Canal+ l’avait pendant un temps diffusé, puis cessé en septembre 2021, SFR pour sa part s’y était toujours opposé, puisque BSmart est une directe concurrente de BFM Business, appartenant à Altice.

Il ne s’agit pas des seuls obstacles que rencontre la chaîne. En effet, plusieurs accords ont pris fin, comme notamment la diffusion de 19h30 à 20h30 de ses programmes sur Sud Radio en milieu d’année dernière, ou encore la reprise de ses programmes de 6 à 9h sur le canal 31 de la TNT en Ile-de-France sur Demain TV. La chaîne s’est également posé la question de postuler pour un canal TNT dans cette zone, avant de renoncer. BSmart est ainsi uniquement disponible sur le web et diffusée sur les box de Free, Orange et Bouygues Telecom. Contactée par nos confrères, la chaîne indique que “l’accord entre BSmart et Sud radio a pris fin au terme de la saison conformément à nos accords. Concernant Demain TV, nous avons choisi d’arrêter ces formats. Pour ce qui est de la TNT, il y a aura peut-être d’autres opportunités pour BSmart

S’il n’est pas déraisonnable de penser que ces problèmes ont réduit son audience, la chaîne refuse d’être mesurée par Médiamétrie et ne communique pas sur le sujet. Pour sa diffusion sur internet, elle revendique cependant 223 000 visiteurs uniques par mois et 850 000 vidéos vues par mois, dont les deux tiers sur les réseaux sociaux et un tiers sur son site, en replay. Pour le fondateur, “l’audience n’est pas un enjeu, […] on ne va pas avoir une audience telle qu’on puisse tout valoriser par la publicité“. Elle adopte ainsi un financement particulier, en maximisant l’audience avec une part de publicité, une autre de parrainage par une marque et également en faisant payer les invités à l’antenne pour une diffusion dédiée.