C’est officiel, l’Europe aura bien sa constellation de satellites pour apporter internet partout

C’est officiel, l’Europe aura bien sa constellation de satellites pour apporter internet partout

Un projet en réponse à Starlink pour répondre au besoin de souveraineté européenne en matière de connexion internet.

L’espace sera un peu plus réglementé et verra arriver une nouvelle constellation. Les ministres européens chargés de l’Espace ont donné leur feu vert au lancement d’une toute nouvelle salve de satellites de connectivité européens. Une mesure adoptée notamment pour conserver une indépendance concernant la connexion par satellite, l’Europe ne voulant “tout simplement pas dépendre des autres pour l’utilisation de l’espace” explique le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Outre le lancement de cette constellation, d’autres mesures ont également été adoptées concernant l’espace. Notamment “un code de la route spatial”, réclamé par la Commission espace du Gifas, suite aux craintes des opérateurs satellites observant de plus en plus de débris mettant en danger leurs installations. Les ministres ont promis de trouver des règles communes d’ici à 2024, en ouvrant également la discussion à la Chine et aux Etats Unis.

Le projet devrait nécessiter 2,4 milliards d’euros de la part de l’UE et 6 milliards en tout dans le cadre d’un partenariat public-privé, avec une promesse de ne pas toucher au budget du programme d’observation spatiale de l’Union européenne. Au total, quatre enjeux sont inclus dans cette opération : réduire la fracture numérique en offrant un accès haut débit aux foyers en ayant besoin (10% des foyers au sein de l’UE), mettre en place un système de secours pour assurer la continuité d’internet en cas de saturation du réseau terrestre, protéger les données européennes mais aussi asseoir une certaine influence géopolitique en desservant les régions arctiques et l’Afrique.

L’objectif est un déploiement très rapide : première mise en service dès 2024 et un déploiement complet d’ici à 2028. Une rapidité justifiée notamment par le déploiement de nombreux appareils dans l’espace, avec des satellites de Starlink en basse orbite, et bientôt le déploiement d’une constellation d’Amazon et bien d’autres… Si l’espace est infini, l’orbite de la Terre pourrait manquer de place pour tous les accueillir. Il est prévu de lancer les appels d’offres avant la fin de l’année, une fois l’aval des institutions européennes obtenu avant l’été.

Source : Le Figaro