Clin d’oeil : quand Free Mobile sème la zizanie dans la vie d’un électrosensible reclus dans la nature

Clin d’oeil : quand Free Mobile sème la zizanie dans la vie d’un électrosensible reclus dans la nature

Même perdu en pleine campagne, les ondes radio de Free Mobile viennent rattraper un homme électrosensible dans son campement de fortune.

Se croyant à l’abri de toute onde nocive grâce à un “confinement strict” depuis des années, ce retraité tombe des nues. Philippe Tribaudeau, ancien professeur de technologie, a commencé à souffrir en 2008 de maux de tête particulièrement douloureux à proximité des ordinateurs de sa classe et a agi en conséquence.

Je brûlais devant un ordinateur” explique-t-il, “c’est comme si j’avais des millions d’épingles dans le cerveau“. Il s’est donc auto-diagnostiqué en faisant le lien de causalité entre sa présence devant un écran et ces douleurs. Il s’est notamment appuyé sur une des rares études françaises se penchant sur l’électro-hypersensibilité (EHS) et est dorénavant en retraite de l’Éducation nationale pour invalidité et reconnu adulte handicapé pour cela. “Je suis confiné depuis 14 ans, sans le plaisir des activités numériques“, déclare-t-il.

Depuis ses premiers symptômes, Philippe n’a pas trouvé de logement convenable et a ainsi vécu un an dans un camion, sur le plateau du Vercors tout en ayant à changer à quatre reprises de lieu d’habitation. Il a désormais trouvé refuge dans une forêt des Alpes-de-Haute-Provence et est ainsi considéré comme Sans Domicile Fixe. Une situation peu enviable, avec 8 heures de liberté par semaine pour profiter de sa compagne et de sa fille et faire quelques courses, en dehors de son campement, où tous ses visiteurs sont enjoints à éteindre tout appareil pouvant émettre des ondes. ” Je ne suis pas ici pour le plaisir mais parce que je n’ai pas trouvé de lieu de vie et l’État n’a pas de solution pour moi ” explique-t-il. Son installation est composée de deux caravanes, un camion aménagé et une table en plastique.

Une antenne 4G Free Mobile vient faire éclater sa bulle

Malheureusement pour lui, Free Mobile vient de couler le socle d’une nouvelle antenne, située à 3 kilomètres de son campement. Si l’homme entend bien s’opposer à l’installation de cette structure, il se retrouve d’ores et déjà bloqué par sa situation précaire.

En effet, après avoir cherché à déposer un référé pour demander l’annulation de l’installation de l’antenne, il a appris que ce n’était pas possible du fait de son statut de SDF. L’homme entend bien mener sa lutte “pour avoir le droit de vivre quelque part. C’est une forme de torture pour moi car cela fait intensément souffrir alors qu’il suffirait que la personne au bout appuie sur le bouton off.

Rappelons que d’après un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l”environnement et du travail (Anses), la prévalence à l’électro-hypersensibilité serait de l’ordre de 5% et toucherait ainsi près de 3.5 millions de Français. Cependant, aucun lien réel entre les symptômes et l’exposition aux ondes n’a encore été prouvé.

Source : La Provence