Les forfaits mobiles des opérateurs partent comme des petits pains, près de 80 millions de cartes SIM en France

Les forfaits mobiles des opérateurs partent comme des petits pains, près de 80 millions de cartes SIM en France

L’Arcep dévoile les chiffres du marché du mobile au troisième trimestre. Le croissance continue grâce aux forfaits mobiles. La part de marché des MVNO baisse à la suite d’acquisitions.

Pas moins de 67 millions de Français et 79,8 millions de cartes SIM en service en France (hors cartes MtoM) au 30 septembre 2021. Dans son nouvel  l’observatoire des marchés des communications électroniques, l’Arcep révèle que  “le rythme annuel de croissance du nombre de cartes s’intensifie, après un repli constaté au premier semestre 2020, lors du premier confinement, au début de la crise sanitaire.” Plus concrètement, le nombre de SIM a progressé  de 735 000 cartes lors du troisième trimestre en France dont 650 000 rien que sur le marché post-payé, à savoir les forfaits.

Pour la première fois en deux ans, la croissance est également portée par l’augmentation du nombre de cartes prépayées (+ 85 000 cartes au cours du trimestre), après un deuxième trimestre 2021 stable et un recul modéré au troisième trimestre 2020 (-55 000 cartes).

En métropole, “la part de marché des MVNO continue de reculer, suite aux acquisitions réalisées par les opérateurs de réseaux”, poursuit le régulateur qui note un recul de 2,5 points. Celle-ci s’établit désormais à 8,9 %.  En effet, EI Telecom (Auchan Telcom, Cdiscount Mobile, CIC Mobile, Crédit Mutuel Mobile NRJ Mobile), a en effet été racheté par Bouygues Telecom. De son côté, SFR s’est emparé de Coriolis Telecom, RegloMobile et Prixtel.

Sur le marché métropolitain, 70,3 millions de cartes SIM proviennent d’Orange, Free, SFR et Bouygues et 6,9 millions des opérateurs virtuels. Par ailleurs les Français conservent de plus en plus leur numéros  (+8,9 % en un an, contre – 1,7 % un an auparavant) et plébiscitent toujours plus le sans engagement. le nombre d’utilisateurs mobiles sous contrat forfaitaire n’étant pas ou plus engagé s’élevait fin septembre à 47 millions soit une proportion de 78,4 %.