Antenne : un maire ne laissera pas Free Mobile “mettre une verrue sur le nez du visage”

Antenne : un maire ne laissera pas Free Mobile “mettre une verrue sur le nez du visage”

Free n’en démord pas, mais le maire non plus.

Un projet qui sème la zizanie depuis juin. Free Mobile cherche à implanter une antenne-relais rue de la Source dans la commune de Maruil, au grand dam de certains riverains et du maire fraîchement réélu.

Le problème réside en la proximité du site avec la Chapelle Sainte-Bertille, classée à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, une particularité qui aurait “échappé” à l’opérateur.

Jean-Marie Truffier, maire de la commune, a écrit à la responsable des relations avec les collectivités territoriales chez Free Mobile. Il critique notamment le lieu d’implantation, situé « à 170 mètres d’un monument historique », pour ce « cinquième projet sur un terrain privé à Marœuil depuis 2017 ».

Il propose ainsi de déplacer l’antenne derrière une salle polyvalente de la commune. Cependant, Free entend bien s’installer sur place, arguant que son mât de 12 mètres de haut bénéficie d’une “absence de covisibilité”. L’un des riverain s’opposant à cette antenne espère que « Si l’antenne est visible depuis la chapelle, le projet sera refusé. S’il n’y a pas de vue directe, l’ABF émettra un avis » continue-t-il.

Due à la nature du bâtiment, l’architecte des Bâtiments de France devra en effet se prononcer. Cette covisibilité entre le point le plus haut de la chapelle et le sommet de la possible future antenne doit être estimée par un géomètre dans les deux mois. Le maire n ‘entend pas lâcher l’affaire et attend de l’ABF une grande sévérité : « On s’opposera à cette implantation par tous les moyens. L’ABF ne peut pas se montrer sévère dans les autorisations aux particuliers qui veulent installer des fenêtres de toit ou repeindre leurs volets et en même temps laisser mettre une verrue sur le nez du visage. »