Au volant, le smartphone n’est pas le seul appareil high-tech distrayant et dangereux

Au volant, le smartphone n’est pas le seul appareil high-tech distrayant et dangereux

On le sait, le smartphone est à bannir au volant, autant pour éviter une amende promise à ceux qui se feront prendre la main dans le sac, que pour limiter les risques d’accident grave. Mais il n’est pas le seul appareil high-tech dans ce cas.

Une équipe de chercheurs du Tech3Lab de HEC Montréal a mené une étude sur un groupe de 31 conducteurs mis face à 4 situations. Installés dans un simulateur de conduite, les cobayes recevaient ainsi les notifications sur le smartphone, les recevaient sur une montre connectée ou les entendaient grâce à l’assistant vocal. Dans le quatrième cas, enfin, ils recevaient des SMS sur le smartphone ou la smartwatch et devaient répondre avec le smartphone tout en conduisant.

L’objectif était d’observer l’impact sur le niveau de concentration du conducteur. Et c’est dans le cas où les notifications arrivaient via la smartwatch que cela s’avérait plus problématique en termes de concentration. Cela s’explique par le plus petit écran qui exige davantage d’attention de la part de la personne. C’est finalement pire que le smartphone. À défaut d’être optimale, la lecture vocale des notifications s’avérait la moins dangereuse, car permettant au moins de garder les yeux sur la route.

Source : Journal du Geek