Clin d’oeil : le type de banderoles que les opérateurs aimeraient voir plus souvent

Clin d’oeil : le type de banderoles que les opérateurs aimeraient voir plus souvent

C’est à bras ouverts, mais un peu seule, qu’une habitante accueille la nouvelle antenne-relais.

“Enfin du réseau, oui à l’antenne”, voilà qui contraste avec les “non à l’antenne” généralement brandis lors de remous provoqués par l’annonce d’une antenne-relais. C’est Océane Marconnet, habitante du hameau le Bois de Cessieu, dans le département de l’Isère, qui a installé une telle banderole devant son habitation. “J’étais très heureuse quand j’ai appris que cette antenne me permettrait d’avoir enfin du réseau. J’espère que l’installation ne prendra pas de retard”, explique-t-elle.


(Crédit Photo Le Dauphiné Libéré)

Un enthousiasme qui n’est malheureusement pas partagé par tous les habitants du coin. Orange, l’opérateur propriétaire de la future antenne-relais, doit en effet composer avec un collectif de 39 familles récalcitrantes. Cela explique d’ailleurs l’installation d’autres banderoles le long du Chemin du Bouchet et surtout la rapide disparition de celle de la famille Marconnet. “Notre banderole a été volée”, relate Océane Marconnet. “Ceux qui ont fait cela sont-ils à court d’arguments légaux que leur seule action consiste à me priver de parole ? Je sais que les normes européennes en termes de sécurité seront plus que largement respectées dans ce projet et je voudrais bien avoir du réseau. Ça fait des années que j’attends ça. Les habitants de Cessieu m’ont souvent rétorqué que je n’avais qu’à changer d’opérateur. Ce n’est pas si simple”, explique-t-elle.

Source : Le Dauphiné Libéré