Amazon : comment Alexa a-t-elle appris le français

Amazon : comment Alexa a-t-elle appris le français

Alexa, l’assistant vocal d’Amazon est enfin capable de parler français depuis le 6 juin, près de quatre ans après sa sortie aux Etats-Unis.

Ce n’est pas nouveau, la langue de Molière est difficile à apprendre. Alors que Google Assistant parle déjà français depuis un an et Siri, l’assistant vocal d’Apple pour sa part depuis quatre ans, Alexa vient seulement d’apprendre le français après avoir assimilé l’allemand et le japonais.

Nicolas Maynard, responsable Alexa France a détaillé : « Nous ne voulions pas seulement qu’Alexa parle français. Nous voulions qu’elle soit française et qu’elle comprenne toutes les subtilités de la langue ». Il s’agissait de faire comprendre à l’assistant les différents accents français ce qui n’a pas été simple pour les équipes d’Amazon. Entre les personnes qui prononcent différemment le nombre « vingt » ou encore les différences de vocabulaire comme pour poche ou sac, ou encore pain au chocolat et chocolatine, l’objectif était qu’Alexa comprenne totalement le français avec ses nuances et ses liaisons. « Pour y parvenir, nous nous sommes appuyés sur nos collaborateurs dans nos centres de distribution. Ils ont utilisé le produit pendant plusieurs mois, au cours de diverses périodes d’essai », explique M. Maynard.

Mais l’apprentissage du français pour Alexa inclut aussi la culture de la langue. Ainsi, elle a connaissance des Fables de la Fontaine et peut également faire quelques blagues. Le géant du web a également formé Alexa de manière à ce qu’elle puisse reconnaître les artistes aux noms anglophones prononcés par des Français.

A noter aussi que la voix d’Alexa est composée de celles de vraies personnes mélangées avec une voix de synthèse. L’entreprise de commerce électronique n’a cependant pas tenté de lui apprendre les accents des différentes régions de France.

Source : Le Figaro