Nokia : le retour

Nokia : le retour

Hier, la presse s’est étonnée du retour de Nokia sur le marché mobile. Le constructeur finlandais commercialisera à nouveau ses propres smartphones, tablettes et téléphones… non smart.

Le Figaro explique que « le retour du finlandais, qui disposait un temps de plus de 40% de parts de marché dans le mobile, était attendu quasiment depuis la cession de sa division dédiée aux terminaux à Microsoft en 2013 pour 5,4 milliards d’euros ». L’entreprise de Bill Gates conservera toutefois la marque Lumia.

Nokia a crée une filiale HMD Global qui prendra en charge la construction. Les Echos explique que « celle-ci est notamment financée par le fonds Smart Connect lancé par le français Jean-François Baril, un ancien du groupe finlandais ». Le journal économique remarque que Nokia profitera de son retour pour exploiter une multitude de brevets accumulés depuis vingt ans, mais ignorés par l’entreprise de Bill Gates.

Cette stratégie reste risquée pour l’entreprise qui avait annoncé des premiers résultats trimestriels décevants la semaine dernière, la faute à sa fusion récente avec Alcatel. Ce que rappelait Challenges  : « La perte nette se monte à 513 millions et le chiffre d’affaires a reculé de 9% à 5,6 milliards d’euros. » 

Les nouveaux terminaux sont attendus courant 2017. Les anciens fidèles de Nokia pourront donc se mettre sur leur 31… ou sur leur 3310 ?