Lettre ouverte aux gouvernements pour protéger le chiffrement.

Lettre ouverte aux gouvernements pour protéger le chiffrement.

La Quadrature du Net, ainsi que différentes organisations et personnalités du monde entier, se sont associés et ont publié une lettre ouverte aux gouvernements du monde, afin de les encourager et les inciter à promouvoir les techniques de chiffrement des communications et des systèmes informatiques. 

A contre-sens des avis exprimés par certains gouvernements, ils exhortent les pays à protéger la sécurité de leurs citoyens « en soutenant le développement et l’usage d’outils et de technologies de communication sûrs, et en refusant toute mesure susceptible d’empêcher ou d’affaiblir l’utilisation d’un chiffrement fort, ainsi qu’en incitant les autres chefs de gouvernement à faire de même ». Les outils, technologies et services de chiffrement sont essentiels pour se protéger des intrusions indésirables.

Le développement et l’utilisation libres du chiffrement sont aujourd’hui devenus la pierre angulaire de l’économie mondiale. « A l’ère numérique, la croissance économique repose sur la capacité à faire confiance et à authentifier nos interactions, et à nous livrer à des activités commerciales en toute sécurité, à l’échelle nationale comme transnationale ».

Certains des plus éminents experts et techniciens du chiffrement ont récemment expliqué que les lois ou politiques affaiblissant le chiffrement vont « forcer l’abandon des bonnes pratiques déjà en vigueur aujourd’hui et qui rendent Internet plus sûr », « augmenter significativement la complexité » des systèmes et les coûts associés, et « créer des cibles concentrées qui attireront les acteurs malveillants » précisent nos confrères.

L’absence de chiffrement faciliterait l’accès à des données personnelles sensibles, notamment les informations d’identité et les données financières, par des criminels et autres acteurs malintentionnés. « Une fois obtenues, les données sensibles peuvent être revendues, rendues publiques, ou utilisées à des fins de chantage ou de manipulation. De plus, des appareils ou du matériel insuffisamment chiffrés sont des cibles de choix pour les criminels ».

Le texte original et la liste des signataires peuvent être consultés sur le site de la Quadrature du Net ou sur SecureTheInternet.org.