Le nombre d’abonnés FTTH a augmenté de 25 000 au 3ème trimestre

Le nombre d’abonnés FTTH a augmenté de 25 000 au 3ème trimestre
L’ARCEP vient de publier l’observatoire trimestriel des services fixes haut et très haut débit pour le 3ème trimestre 2012. Il en ressort qu’au 30 septembre 2012, le nombre d’abonnements internet à haut et très haut débit sur réseaux fixes atteint 23,6 millions, soit une croissance nette de 310 000 abonnements en un trimestre (le volume de ventes brutes étant de 1,150 million). Sur un an, l’accroissement net s’élève à 1,3 million (+6%).
 
 
Le nombre d’abonnements haut débit est de 22,1 millions, soit une progression de 260 000 abonnements en un trimestre. Le nombre d’abonnements xDSL (21,7 millions à la fin du premier trimestre 2012) s’accroît de 250 000 en un trimestre, soit une contribution à la croissance nette totale de 80% environ. Le nombre des autres abonnements haut débit, c’est-à-dire les abonnements par le câble, en wifi, par le satellite ou la boucle locale radio (BLR), augmente également (+15 000), soit 410 000 accès à fin septembre 2012.
 
Seulement 25 000 nouveaux abonnés FTTH sur le trimestre
 
Si au total, le nombre d’abonnements très haut débit atteint 1,5 million à la fin du troisième trimestre 2012 (+50 000 environ sur le trimestre), il n’est pas équitablement réparti entre les différentes technologies
 
Ainsi, la France compte 270 000 abonnements très haut débit en fibre optique jusqu’aux abonnés. Leur nombre a augmenté de 25 000 au cours du trimestre et de 60% sur un an 
 
Par ailleurs, il faut compter 650 000 autres abonnements très haut débit dont le débit est compris entre 30 et 100 Mbit/s et dont les accès en fibre optique avec terminaison en câble coaxial. Leur nombre diminue de 15 000 sur le trimestre et de 4% sur un an.
 
Enfin, il y avait au 30 septembre 570 000 autres abonnements très haut débit dont le débit est supérieur ou égal à 100 Mbit/s et dont les accès en fibre optique avec terminaison en câble coaxial. Leur nombre s’accroît de 40 000 sur le trimestre et de 35% sur un an.
 
Le nombre d’abonnements très haut représente désormais 17% du nombre total de logements éligibles au très haut débit.