Nations Unies : 4 objectifs pour le haut débit dans les pays pauvres

Hier, lors de la conférence de presse à l’issue des travaux réalisés sur le "Large bande" lors du Forum de l’ITU à Genève, le secrétaire général de l’Union internationale des télécoms, Hamadoun Touré, a fixé quatre objectifs "ambitieux mais réalisables" pour que les pays en développement soient en mesure de proposer à leur population de pleinement participer à la "société de la connaissance", en 2015.

 
"Ces objectifs sont ambitieux, mais réalisables à partir du moment où il y a une volonté politique et un engagement de la part des gouvernements, et qu’ils travaillent en partenariat avec le secteur privé", a indiqué le secrétaire général de l’Union internationale des télécoms.

 

D’ici 2015, la commission préconise que tous les pays aient un plan de développement du Haut Débit qui inclut un accès universel, tout en faisant en sorte qu’il soit accessible financièrement pour les populations des pays en développement. La commission donne pour exemple un montant qui représenterait environ 5% du revenu mensuel moyen, comme c’est le cas dans les pays développés. Au moins 40% des foyers des pays en développement devront avoir une connexion à internet à cette même date.

 
Le taux de pénétration de l’internet à travers le monde devra atteindre 60% de la population en 2015, contre 35% en 2011, avec un taux de 50% dans les pays émergents et au moins 15% dans les pays les moins développés.
Concernant la question du financement, M. Touré a souligné qu’il ne pouvait pas y avoir de modèle universel mais que chaque pays devrait trouver ses propres solutions selon sa géographie, son histoire voire son système de régulation des télécoms.
Selon les chiffres de l’UIT, 30% des moins de 25 ans utilisent internet dans les pays en développement, ce qui veut dire que les autres 70% ne sont pas en ligne, ce qui représente un potentiel de 1,9 milliard d’individus en âge scolaire.

 
Le téléphone mobile est plus répandu puisque 5,9 milliards d’appareils sont en circulation, soit 87% de la population mondiale, dont 79% rien que dans les pays émergents. L’UIT indique que 90% des pays ont un réseau 2G, et 45% un réseau 3G qui donne accès à l’internet mobile.

 
Source : AFP