Freezone S'inscrire

Le VDSL2 dès cet automne en France, la Freebox Revolution déjà compatible !

Après plusieurs années de discussions et d’expérimentations, le VDSL2 est désormais autorisé sur les paires de cuivre en France ! Une nouvelle que beaucoup attendaient, puisque le VDSL2 offre un débit proche de 100 Méga à proximité du NRA. Le comité d’experts cuivre, regroupant différents opérateurs, a rendu par consensus ce 26 avril un avis favorable concernant l’introduction de la technique VDSL2 sur la boucle locale de cuivre ! 7 profils ont été autorisés (8a, 8b, 8c , 8d, 12a, 12b et surtout 17a) sur les 8 existants (le profil 30a n’est pas autorisé).
 
Cette excellente nouvelle présage l’arrivée prochaine du VDSL2 pour les Freenautes équipés d’une Freebox Révolution et se trouvant à moins de deux kilomètres du NRA. Le chipset ADSL de la Freebox Révolution (BCM6368) est d’ores et déjà compatible avec le VDSL2 (la Bbox Sensation et la Livebox Play également).
 
Lancée en 2011, l’objectif du Comité d’experts était de permettre l’utilisation de la technique VDSL2 sur le territoire français dans une configuration inédite en Europe, à savoir en situation de dégroupage, sans perturber les technologies DSL existantes. Le VDSL2 est une technologie utilisable sur les lignes de cuivre. Elle permet d’augmenter significativement le débit par rapport à l’ADSL sur les lignes dont la longueur n’excède pas deux kilomètres (autrement dit, pour ceux qui ont déjà du débit). Pour les lignes plus éloignées, les performances du VDSL2 sont équivalentes à celles fournies par l’ADSL2+.
 
Maxime Lombardini, directeur général de Free, expliquait en novembre dernier que « les déploiements très haut débit vont demander du temps et nous sommes très attachés chez Free à pouvoir apporter également des réponses à court terme aux attentes des territoires. C’est dans cette perspective que nous adhérons totalement à la mise en œuvre rapide et simple de la montée en débit. Aux 4 500 répartiteurs déjà dégroupés, nous allons ajouter à brève échéance 1 500 nouveaux sites. Cela signifie plus de débit et l’accès au triple play pour plus de foyers. Une fois les travaux techniques terminés, le VDSL pourrait également apporter à peu de frais de vraies améliorations à un grand nombre de foyers ».
 
Schéma d’éligibilité (périmètre d’utilisation du VDSL2) :
 
 
Pour des raisons techniques, l’examen de l’introduction du VDSL2 a été limité aux lignes en distribution directe (la ligne de cuivre part du NRA jusqu’à l’abonné sans passer par un sous-répartiteur) ainsi qu’aux lignes des NRA (mis en service avant le 1er janvier 2005) issus d’un réaménagement de réseau. Comme l’indique le tableau, les logements et locaux professionnels qui pourraient bénéficier d’un service haut débit plus performant grâce à l’utilisation du VDSL2 représentent environ 16% des lignes (environ 5 millions de lignes) et sont principalement concentrés dans les zones qui ne feront pas l’objet de déploiements FTTH à court terme précise l’ARCEP.
 
Pourcentage de lignes concernées par le VDSL2 sur l’ensemble du territoire par rapport à l’ensemble des lignes :
 
 
Dès aujourd’hui, l’ARCEP annonce une pré-généralisation du VDSL2 dans deux départements : La Dordogne et la Gironde. Ce lancement va permettre aux opérateurs de mettre un place un processus de commandes, de livraison et d’identification des difficultés. A la suite de cette pré-généralisation, Orange complètera ses offres de gros pour y inclure le VDSL2. Dès la publication de ces nouvelles offres, les opérateurs disposeront d’un délai de trois mois pour préparer le lancement du VDSL2 sur le reste du territoire.
 
Dans ce contexte, les opérateurs pourront utiliser le VDSL2 sur l’ensemble du territoire au cours de l’automne 2013. Le calendrier de disponibilité commerciale des offres VDSL2 dépendra ensuite de chaque opérateur. L’ARCEP suivra attentivement l’introduction du VDSL2 et en dressera un bilan un an après son ouverture sur l’ensemble du territoire conclut l’Autorité.
 
Débit théorique en réception - download - en fonction de la distance :
 
 
Débit théorique en émission - upload - en fonction de la distance :
 
 
Sur ces courbes (ci-dessous), vous pouvez constater que la dégradation s’accentue en fonction de la distance. Autrement dit, plus on s’éloigne, plus le débit diminue. Nous avons testé avec une ligne se trouvant à 836m du NRA. Le débit VDSL est estimé à 30 Mb/s en réception et 8 Mb/s en émission contre 22 Mb/s en réception et 1 Mb/s en émission en ADSL2+ (à la même distance) Ainsi, lorsque une ligne se trouve à deux kilomètres du NRA, le VDSL2 offre le même débit que l’ADSL 2+ en réception. En émission, la dégradation se fait sentir plus tôt.
 
Un VDSL "Turbo" made in Free, utilisant le meilleur profil autorisé, pourrait éventuellement changer la donne ? Une technologie du même type que le mode Nitro qui pour rappel a amélioré la synchronisation via la compression des entêtes. Wait and see !.
 
NB : Vous pouvez tester l’éligibilité VDSL (pour Very High Bitrate Digital Subscriber Line) de votre ligne à cette adresse : http://www.ovh.fr/adsl/eligibilite.xml.
 
 
Merci à Emmanuel, Mickou45 et Rat-Thon

 

Publié le 26 avril 2013 à 21h42 par Fouzi Habibi
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (253)
Afficher les 247 premiers commentaires...
Posté le 01er mai 2013 à 15h21

Si les opérateurs voulaient faire les choses intelligemment, l'autorisation du VDSL2 pourrait aussi être une manière d'accélérer le déploiement de la fibre, en l'utilisant pour faire du FTTB avant de généraliser le FTTH.

Ainsi, dans un 1er temps, les opérateurs pourraient se concentrer sur le déploiement horizontal et remettre à une 2nde phase le déploiement vertical. Plusieurs avantages à ce plan de déploiement :

1- le très haut débit pourrait se généraliser bcp plus rapidement puisque les opérateurs auront tout le temps d'anticiper les autorisations des syndics pour effectuer en 2nde phase les travaux chronophages de déploiement vertical ;

2- l'opérateur alternatif n'aurait peut-être plus à payer la location de la boucle locale (puisque branché directement sur la partie en copropriété) mais à vérifier ;

3- en se branchant aussi près des logements, le VDSL2 permettrait aux opérateurs de proposer des débits équivalents aux offres FTTH actuelles ;

4- économies logistiques substantielles pour l'opérateur, surtout pour ceux dont les abonnés utilisent des box déjà compatibles VDSL ; 

5- l'opération serait quasi transparente pour l'abonné, en dehors d'une interruption de service de quelques minutes, le temps pour le tech de débrancher et rebrancher la ligne à l'entrée de la résidence ;

6- tous les travaux effectués restent un investissement sur l'avenir puisque les lignes de fibres tirées jusqu'à l'entrée des copropriétés serviront ensuite en FTTH, au moment du déploiement vertical.

Je dis ça, je dis rien...

Posté le 02 mai 2013 à 00h13
exp 2.0 a écrit
Si les opérateurs voulaient faire les choses intelligemment, l'autorisation du VDSL2 pourrait aussi être une manière d'accélérer le déploiement de la fibre, en l'utilisant pour faire du FTTB avant de généraliser le FTTH. Ainsi, dans un 1er temps, les opérateurs pourraient se concentrer sur le déploiement horizontal et remettre à une 2nde phase le déploiement vertical. Plusieurs avantages à ce plan de déploiement : 1- le très haut débit pourrait se généraliser bcp plus rapidement puisque les opérateurs auront tout le temps d'anticiper les autorisations des syndics pour effectuer en 2nde phase les travaux chronophages de déploiement vertical ; 2- l'opérateur alternatif n'aurait peut-être plus à payer la location de la boucle locale (puisque branché directement sur la partie en copropriété) mais à vérifier ; 3- en se branchant aussi près des logements, le VDSL2 permettrait aux opérateurs de proposer des débits équivalents aux offres FTTH actuelles ; 4- économies logistiques substantielles pour l'opérateur, surtout pour ceux dont les abonnés utilisent des box déjà compatibles VDSL ;  5- l'opération serait quasi transparente pour l'abonné, en dehors d'une interruption de service de quelques minutes, le temps pour le tech de débrancher et rebrancher la ligne à l'entrée de la résidence ; 6- tous les travaux effectués restent un investissement sur l'avenir puisque les lignes de fibres tirées jusqu'à l'entrée des copropriétés serviront ensuite en FTTH, au moment du déploiement vertical. Je dis ça, je dis rien...

Le vdsl, ce sont les traditionnelles lignes de cuivre raccordées aux Nra. Donc 100% France Télécom, hormis les salles de dégroupage dans lesquelles les opérateurs installent leurs propres cartes.

Il n'y a là aucune possibilité pour les autres opérateurs d'intervenir avec une quelconque fibre.


6ko
Envoyer message
 
440 points
Posté le 02 mai 2013 à 10h45
Phil a écrit
Le vdsl, ce sont les traditionnelles lignes de cuivre raccordées aux Nra. Donc 100% France Télécom, hormis les salles de dégroupage dans lesquelles les opérateurs installent leurs propres cartes. Il n'y a là aucune possibilité pour les autres opérateurs d'intervenir avec une quelconque fibre.

C'est principalement à cause de résonnement de ce genre que rien n'avance en France. La distribution des lignes téléphonique dans un nouvel immeuble est faite par le promoteur, elle appartient à la copro.

Et même si elle appartient à FT, je ne vois pas pourquoi l'opérateur ne peux pas dévier la ligne au niveau du PMI plutôt que dans le NRA.

Et +1 pour le résonnement de exp 2.0

Posté le 02 mai 2013 à 16h59
6ko a écrit
C'est principalement à cause de résonnement de ce genre que rien n'avance en France

Certains raisonnent, d'autres résonnent, s'il y a une explication à trouver pour laquelle parfois les choses avancent mal il faut plutôt la chercher de ce côté-là.

Mais dans le cas présent, ce n'est ni l'un ni l'autre, c'est un état de fait.
Et l'exemple de nouvelles constructions étant marginal par rapport à l'ensemble des installations existantes, ce n'est pas ça qui y changera quelque chose.

D'ailleurs, les pouvoirs publics ne vous ont pas attendu pour rendre le pré-câblage en fibre optique obligatoire pour les nouvelles constructions.

Et ensuite, on fait quoi avec un appartement fibré, s'il n'y a dans la rue qu'une paire de cuivre pour aller jusqu'au Nra qui se trouve à 6 km de là, voire plus comme c'est le cas dans de nombreux endroits ?

Posté le 02 mai 2013 à 21h12

Bonjour à tous,

Ma Freebox synchr en VDSL2 et du coup ma connexion est moinsbonne 8M au lieu des 12 d'en ADSL2+...

Puis je forcer l'adsl 2+ ??


Merci!!

Posté le 20 août 2013 à 01h11

Après la fumisterie du minitel "cocorico" et l'imbécilité des lois "hadopi", voilà que nous avons une ministresse (FP) du numérique. On ne jure plus en France que par les nouvelles technologies...avec des années de retard. Le développement de la fibre va prendre encore des générations ! Le vdsl2 depuis longtemps chez nos voisins est un ersatz ridicule de cette fibre, mais il permet aux malades du gouvernement de faire croire qu'ils innovent...

Il faudra donc se contenter de cette comédie et faute de grives, avaler les couleuvres

 

 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Suite à l'annonce de Xavier Niel, selon vous, la Freebox V7 sera lancée :