Sites éducatifs : Orange, Free, Bouygues et SFR devraient bientôt intégrer un accès gratuit et illimité dans leurs forfaits mobiles avec data

Sites éducatifs : Orange, Free, Bouygues et SFR devraient bientôt intégrer un accès gratuit et illimité dans leurs forfaits mobiles avec data

Le gouvernement souhaite rendre l’enseignement à distance possible pour tous les foyers, y compris les plus modestes. L’accès aux sites éducatifs pourrait ainsi ne plus être décompté au niveau des forfaits mobiles des opérateurs.

Un accès gratuit et illimité aux sites éducatifs en ces temps de crise sanitaire où l’enseignement à distance a pris et continue de prendre de l’importance. Voilà en effet l’une des mesures poussées par le gouvernement dans le cadre d’un remaniement des “Réseaux d’Éducation Prioritaire”, une politique d’éducation s’attaquant aux inégalités sociales et économiques dans le domaine de la réussite scolaire.

Interrogé par Le Parisien sur la question de l’accès à Internet de certaines familles, la secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire a répondu qu’il sera fait “en sorte que les sites éducatifs soient gratuits”. Nathalie Elimas précise le principe : “le fait d’aller sur ces sites ne consommera pas leur forfait Internet (NDRL : comprendre l’enveloppe data des forfaits mobiles), sur le modèle des numéros verts en téléphonie”. Mais quand ? “Cette mesure, très utile aux familles qui disposent de très petits forfaits, sera applicable au plus tard à la rentrée prochaine”, selon Nathalie Elimas.

Et la neutralité du Net dans tout ça ?

Cette différence de traitement entre les sites ou applications – puisqu’on parle de forfaits mobiles – pourrait poser problème en termes de neutralité du net. Le gendarme des télécoms n’a d’ailleurs pas tardé à le rappeler. “Les opérateurs télécoms sont très engagés pour apporter plus de forfait quand c’est nécessaire. S’il reste des difficultés, on doit pouvoir trouver des solutions pragmatiques dans le respect de la neutralité du réseau”, a en effet indiqué effet Sébastien Soriano, président de l’Arcep.

D’autres mesures pour l’éducation en ligne

Au rang des mesures que souhaite pousser le gouvernement pour accompagner l’éducation à distance, on retrouve également un service “Bureau d’aide rapide”, pour une réponse rapide aux questions des élèves, et un service “Devoirs faits à distance”, pour un accompagnement dans les devoirs en ligne. Deux services dont l’usage serait évidemment soutenu par le non-décompte de la data mobile.

Source : Le Parisien via NextInpact