Un pylône Free Mobile et un répartiteur d’Orange incendiés par des anti-5G

Un pylône Free Mobile et un répartiteur d’Orange incendiés par des anti-5G

Un pylône Free Mobile et un répartiteur d’Orange pris pour cible par des opposants à la 5G. L’opérateur historique a porté plainte.

Les sabotages d’antennes continuent mais pas seulement. Dans la nuit du 5 au 6 octobre, un pylône Free Mobile et un répartiteur d’Orange (NRA) ont été victimes d’un incendie volontaire dans la commune de Rancon dans la Haute-Vienne. L’acte a été revendiqué par des opposants à la 5G, un courriel allant dans ce sens a été envoyé à la rédaction du journal local Le Populaire. Plusieurs centaines d’abonnés ont ainsi été privés de téléphonie et d’internet dont des entreprises comme la maison d’édition Akata.

De son côté Orange a porté plainte. « Après avoir raccordé ce central au réseau cuivre et fibre, une vingtaine de techniciens se relaient pour effectuer un travail minutieux, la réactivation des lignes client par client », a par ailleurs fait savoir l’opérateur, lequel prévoit un retour à la normale pour les usagers vendredi soir. Un central provisoire a pour le moment été mis en place, il s’agit d’un semi-remorque et d’un container. Free Mobile est de son côté lui aussi mobilisé pour réparer au plus vite ses équipements endommagés.

Pour rappel, une autre antenne-relais 3G/4G de l’opérateur a fait l’objet d’un sabotage fin septembre, cette fois à Pierrelatte, commune du département de la Drôme.

Source  : Le Populaire , France Bleu