Les enchères 5G font grimper Iliad en Bourse

Les enchères 5G font grimper Iliad en Bourse

 

Les enchères 5G n’ont pas flambé. Les opérateurs se sont bien comportés de quoi préserver leur capacité d’investissement dans les réseaux. Le titre d’Iliad en profite.

Epargné par la crise sanitaire, le titre d’Iliad a grimpé vendredi 2 octobre de 4,2% à 164,5 euros avant de se stabilliser. Ce bond fait suite à l’annonce la veille de la fin des enchères 5G à un prix par bloc adjugé à 126 millions d’euros à l’issue de 17 tours et seulement trois jours de bataille. Les opérateurs ont obtenu les blocs dont ils ont besoin sans se mettre dans le rouge financièrement, de quoi assurer les investissements à venir dans leurs réseaux. Orange empoche le plus grand nombre de fréquences, 4 blocs pour 854 millions d’euros, SFR suit avec 3 blocs pour 728 millions, Bouygues Telecom et Free disposeront de deux blocs pour 602 millions d’euros chacun.

Dans le détail, Iliad est lauréat de 2 blocs de 10 MHz pour un montant de 252 millions d’euros, à payer sur 4 ans. Cela s’ajoute au bloc de 50 MHz obtenu préalablement par les opérateurs dont le paiement d’un montant de 350 M€ est étalé sur 15 ans.

Oddo BHF a salué ce résultat préservant la capacité d’investissement des opérateurs, ceux-ci se sont montrés selon lui très disciplinés.

De son côté, Mainfirst a quant à lui révisé avant le week-end sa recommandation sur le titre Iliad. Le broker est repassé à l’achat avec un objectif de cours à 195 euros, contre 127 euros auparavant. De quoi aussi mettre en exergue l’annonce du rachat du leader du mobile Polonais ” Play” par le groupe de Xavier Niel. Selon lui, Iliad pourrait gagner environ 15% de gain de part de marché sur le fixe en Pologne avec ses Freebox, soit environ 200 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2030. “Les préoccupations du marché suite à l’acquisition par Iliad de la société polonaise Play, ont créé une opportunité d’achat”, a affirmé le bureau d’études et de féliciter le lancement de la Freebox Pop et les performances de Free sur la fibre.

 

Après une année 2018 noire et 2019 compliquée où l’action d’Iliad est tombée au plus bas depuis 2011 (78,1€), le titre a repris des couleurs brutalement à la suite d’un pari gagnant de Xavier Niel en décembre dernier. Le fondateur de Free a lancé une Opra pour un montant total de 1,4 milliard d’euros. Le 7 juillet dernier, l’action d’Iliad est même montée à 180 euros lors du lancement de la Freebox Pop. Pour rappel, le succès du lancement de Free Mobile a permis à Iliad d’atteindre un pic à 247 euros en 2014.

 

Source : Boursendirect, Capital