Canal+ attaque Mediapro en justice : “hors de question” de payer plus qu’Orange, Free, SFR et Bouygues pour Téléfoot

Canal+ attaque Mediapro en justice : “hors de question” de payer plus qu’Orange, Free, SFR et Bouygues pour Téléfoot

Canal+ estime que les conditions réclamées pour la diffusion de Téléfoot sont injustes et diffèrent trop des accords passés avec les opérateurs. Le torchon brûle et la justice est saisie.

Le groupe Canal contre-attaque. Si Free, Orange, Bouygues et SFR ont tous signé un accord de distribution avec la nouvelle chaîne du foot, Canal n’y est pas parvenu. D’après son président, le problème réside dans les conditions que pose la maison-mère de Téléfoot depuis la reprise des discussions il y a environ un mois.

On a le sentiment que les conditions que Mediapro nous réclame sont irréalistes, voire surréalistes. On nous demande un nombre d’abonnés garanti, sur lequel nous devrions faire un paiement, qui représente à peu près un tiers de nos parc total d’abonnés et qui est trois fois le volume total des abonnés au pack sport de Canal+. ” explique Maxime Saada, président de Canal+. Pour la chaîne cryptée, ces conditions ne sont pas celles qui ont été proposées aux opérateurs télécoms. D’où l’action en justice : vérifier si ces demandes sont discriminatoires. ” On va voir le juge, pour qu’un tiers et la justice regardent dans quelles conditions est proposée Téléfoot aux autres et vérifier si les conditions sont équitables, transparentes et non-discriminatoires ou si, comme on le pense, c’est tout l’inverse. “, la première audience est prévue le 24 septembre prochain.

Mediapro a revu ses prétentions à la baisse avec Orange, Free, Bouygues et SFR et Canal+ le soupçonne de vouloir le faire payer plein pot. “C’est hors de question pour Canal+ !” assène son président dans les pages de l’Equipe.