Test du smartphone Redmi Note 9 Pro réalisé par Univers Freebox : une nouvelle valeur sûre pour les petits budgets

Test du smartphone Redmi Note 9 Pro réalisé par Univers Freebox : une nouvelle valeur sûre pour les petits budgets

Univers Freebox a pu tester le Redmi Note 9 Pro, l’un des smartphones de milieu de gamme récemment annoncés en France par Xiaomi. Voici nos impressions après une semaine en sa compagnie. Sans surprise, elles sont très positives.

Dernièrement, Xiaomi a dévoilé un smartphone Redmi Note 9 Pro sous la barre des 300 euros, dont nous vous proposons le test aujourd’hui. Le constructeur chinois a aussi lancé un Redmi Note 9 dont le prix démarre à 199,90 euros et dont vous découvrirez notre test un peu plus tard. Les smartphones Redmi Note sont réputés pour leurs excellents rapports équipement-prix, comme des choix intéressants pour les budgets limités. Est-ce à nouveau le cas avec ce Redmi Note 9 Pro sous la barre des 300 euros ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

 

Avant de passer au test, voici un rappel des principales caractéristiques du Redmi Note 9 Pro, dont un exemplaire 6 Go + 128 Go nous a été prêté par la marque :


Fiche technique du Redmi Note 9 Pro : les caractéristiques


-   Processeur : octa-core jusqu’à 2,3 GHz (chipset Snapdragon 720G)

-   Mémoire vive : 6 Go


-   Écran : dalle IPS 6,67 pouces avec une définition FHD+ (2 400 x 1 080 pixels)

-   Audio : son sortant de la tranche inférieure

-   Stockage : 64 ou 128 Go (extensible, grâce à un slot MicroSD dédié)


-   Deux logements Nano-SIM accessibles depuis un tiroir de la tranche gauche

-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B20/B28

-   Compatibilité 5G : non


-   Quadruple capteur photo au dos (organisé dans un bloc carré) : 64 + 8 + 5 + 2 Mégapixels (principal + ultra grand-angle + macro + infos de profondeur)

-   Capteur photo à l’avant : 16 Mégapixels (dans un poinçon centré)


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : USB-C (dans la tranche inférieure)

-   Support Wi-Fi : 802.11 a/b/g/n/ac

-   Connectivité Bluetooth : version 5.0

-   Support NFC : oui


-   Batterie : 5 020 mAh non amovible

-   Recharge filaire : support de la charge 30 Watts (bloc 33 Watts fourni dans la boîte)

-   Recharge sans-fil : non


-   Système d’exploitation : Android 10 avec l’interface MIUI 11


-   Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal ou lecteur d’empreintes digitales sur la tranche droite

-   Patchs de sécurité installés durant notre test : avril 2020


 

Un beau smartphone

 

Le Redmi Note 9 Pro existe en trois finitions blanc polaire, gris de minuit et vert forêt. Nous avons reçu la troisième qui est vraiment agréable à l’oeil. Concernant les finitions, elles sont impeccables. On peut le dire, c’est un beau smartphone.

En main, le poids bien réparti, le design arrondi et la largeur contenue rendent la tenue agréable sans forcément avoir de très grandes mains.

Seul bémol, comme souvent ces derniers temps-ci : le bloc photo arrière. S’il ne rend pas instable le smartphone installé sur la table, grâce à sa bonne surface et sa position centrée, il vient gêner en mode paysage durant le jeu et la vidéo. Un aspect fort heureusement atténué par la coque de protection fournie.

 

Un écran manquant de luminosité et un son pas stéréo

 

L’écran offre de belles couleurs et n’est pas gâché par un intrus de type encoche ou bordure. Le Redmi Note 9 Pro opte en effet pour un poinçon centré pour accueillir le capteur photo frontal. Le seul point réellement dérangeant noté en extérieur, c’est le manque de luminosité. Pas dramatique en soi, mais il fallait le souligner. Notez qu’on peut régler la température des couleurs et cacher le poinçon depuis les paramètres du smartphone. Pour l’avoir essayé, nous vous déconseillé ce second réglage qui ne présente aucun intérêt, même pas esthétique.

 

Concernant le rendu audio, c’est assez puissant et propre, mais pas stéréo, ce qui peut déranger en jeu ou en vidéo. Il faut toutefois garder à l’esprit le segment tarifaire de ce smartphone. Nos oreilles n’ont en tout cas jamais saigné.

Déjà vu et étrange, on retrouve la fonction de nettoyage du haut-parleur. Pourquoi pas…

Toujours au chapitre son, le branchement des écouteurs passe par une prise audio 3,5 millimètres. On y branchera des écouteurs d’assez bonne facture connus, puisqu’accompagnant déjà les précédentes générations de Redmi Note. Nous avons ceux du Redmi Note 7 et ce sont les mêmes.

 

De la polyvalence en photo

Avec son quadruple capteur intégrant des modules ultra grand-angle, macro et de profondeur, le Redmi Note 9 Pro offre une certaine polyvalence en photo. Il devrait satisfaire le plus grand nombre. Sans être extraordinaire, le capteur avant propose des selfies plutôt convenables dans de bonnes conditions de luminosité.

Une photo et sa version ultra grand-angle et sa version zoomée :

Un flou d’arrière-plan :

Deux photos avec le mode macro qui permet de s’amuser un peu :

Une photo et sa version améliorée par le mode nuit, qui redonne un peu de couleur et d’éclairage sans faire trop artificiel :

Un selfie en extérieur et un autre en intérieur :

 

Un smartphone compatible B28 et de bons débits en 4G

 

Le Redmi Note 9 Pro supporte la 4G 700 MHz (B28) utile pour aux abonnés Free Mobile. En zone bien couverte, il permet d’avoir d’assez bons débits en 4G, y compris en intérieur. Cela explique les téléchargements qui ne s’éternisent pas. Ci-dessous, des tests de débit en extérieur avec les outils de speedtest RNC Mobile et nPerf :

 

Puis des tests de débit en intérieur, depuis la salle rédaction et une zone résidentielle :

 

 

Le jeu ? Une formalité ! AnTuTu, par contre…

 

Avec son chipset Snapdragon 720G et sa mémoire vive 6 Go, le Redmi Note 9 Pro s’en sort bien avec les jeux qu’il lance rapidement et fait tourner avec des graphismes beaux et fluides.

Côté benchmarks, AnTuTu a tout simplement planté à plusieurs reprises, toujours vers les 80 %. De son côté, Disk Speed indique 214 Mo/s en écriture et 467 Mo/s en lecture, pour sa mémoire interne. Ce n’est pas extraordinaire, mais ça participe à la fluidité d’utilisation.

 

Deux jours d’autonomie et une charge vraiment rapide

 

Avec sa batterie 5 020 mAh, on peut tenir dans les 2 jours sans se priver.

Ci-dessous, deux suivis de charge :

(1er cas) : Départ à 23h40 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 22h22 avec 20 % :

-  30 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  45 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  1 heure et 10 minutes de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  Consultation et alertes Gmail / Twitter

-  Beaucoup de surf sur Internet

-  Fonctionnement de StopCovid

-  10 téléchargements d’applications, dont 3 gros

-  14 mises à jour d’applications

-  Benchmarks (ou tentatives)

-  Tests de débits

-  Manipulations + captures

(2e cas) : Départ à 23h34 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 19h14 avec 8 % :

-  15 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  1 heure et 30 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires

-  5 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  2 heures et 30 minutes de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  25 minutes de streaming audio avec le son du smartphone

-  20 minutes de jeu avec les écouteurs filaires

-  Consultation et alertes Gmail / Twitter

-  Surf sur Internet

-  Quelques SMS

-  Fonctionnement de StopCovid

-  Photos

-  6 mises à jour d’applications

-  1 téléchargement

-  Tests de débit

Le smartphone supporte la charge 30 Watts et s’accompagne du chargeur adéquat (et même un peu plus puissant).

La charge se révèle ainsi assez rapide. On peut récupérer quelques dizaines de % avant de prendre la route. Vraiment pratique.

Ci-dessous, un suivi de charge : 

-  22h23 : 20 %

-  22h28 : 30 %

-  22h33 : 41 %

-  22h38 : 50 %

-  22h43 : 58 %

-  22h48 : 65 %

-  22h53 : 74 %

-  22h58 : 81 %

-  23h03 : 85 %

-  23h08 : 89 %

-  23h13 : 93 %

-  23h18 : 96 %

-  23h23 : 98 %

-  23h34 : 100 %

 

Une interface Android 10 assez complète

 

La partie logicielle du Redmi Note 9 Pro repose sur Android 10.

 

 

Elle inclut pas mal d’applications et jeux préinstallés dans le cadre de partenariats commerciaux. On peut tout désinstaller.

 

 

On note quelques fonctions pratiques, comme :

-  Le mode nuit

-  L’écran scindé en deux pour utiliser deux applications en même temps

-  Le mode à une main avec trois diagonales d’affichage (3,5, 4 et 4,5 pouces)

-  Le second espace pour mettre ses données à l’abri

-  Une diode indiquant la charge ou les notifications

 

 

Concernant enfin la sécurité, nous avions les patchs d’avril 2020 au moment de notre test. Pas les derniers, donc. Quant aux deux solutions de déverrouillage, à savoir la reconnaissance faciale et la lecture d’empreintes digitales, elles fonctionnent parfaitement. Rapides et efficaces, celles-ci n’ont jamais posé le moindre problème.

 


VERDICT

Même s’il n’est pas parfait, le Redmi Note 9 Pro coche pas mal de cases au regard de son prix contenu. Il propose en effet un écran bien défini et sans encoche (mais manquant un peu de luminosité), assez de performances pour jouer à des jeux gourmands, de quoi s’amuser en photo, une bonne autonomie et une charge vraiment rapide. On a par ailleurs le support de la B28 chère à Free et le mini-jack que cherche à évincer l’industrie du smartphone. Le constructeur n’est pas avare non plus concernant les accessoires, fournissant une coque de protection, des écouteurs de bonne facture et un chargeur un peu plus puissant. Bref, on ne peut que vous le conseiller, tout comme ses prédécesseurs.