Mediawan (Xavier Niel) a engagé des discussions avec Disney+ et Salto

Mediawan (Xavier Niel) a engagé des discussions avec Disney+ et Salto

Mediawan veut devenir un acteur de premier plan sur les documentaires et s’en donnera les moyens. Cela passera par un élargissement de son carnet de commandes. Des discussions ont été engagées avec Disney+ et Salto.

Pourquoi changer une formule gagnante. Mediawan veut multiplier en 2020 les partenariats avec les diffuseurs et producteurs européens ainsi qu’avec les plateformes mondiales. Après Netflix et Amazon avec qui il travaille déjà, la société audiovisuelle dit avoir engagé des discussions avec Salto et Disney+, apprend-on dans L’Opinion.

Son ambition est grandissante. Avec ses 22 labels, 17 chaînes thématiques, une vingtaine de séries en production et 17 films de cinéma produits en 2020, le premier producteur de fictions en France vise le leadership en Europe. 

Aujourd’hui, une demande accrue de contenus premium émanent de ses partenaires historiques mais aussi des géants américains, à savoir Netflix et Amazon. Mediawan compte bien capitaliser sur cette tendance. “En 2019, Netflix et Amazon ont déjà représenté 15% des ventes de Mediawan”, a révélé fin 2019 Pierre-Antoine Capton. 

Mediawan, l’ambition de devenir un champion du genre documentaire

En 2020, le groupe compte notamment étoffer son offre et mettre le paquet sur les documentaires afin de devenir un champion du genre. Pour ce faire, le Spac de Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton prévoit d’accélérer sur le recrutement de talents créatifs mais mais aussi de former des producteurs.

Récemment, Mediawan a lancé Palomar Doc et s’est emparé de Black Dynamite, une société de production fondé par Eric Hannezo en 2010, rapidement devenue un acteur référent en matière de documentaires avec « Omar Sy : c’est ta chance » ou encore les documentaires sportifs « Le K Benzema », « Teddy Riner », « Antoine Griezmann : Champion du Monde » et « Les bleus, une autre histoire de France ».

Mediawan compte ainsi doubler sa production de documentaires dits premium d’ici 2 ans. Plusieurs docs pour Netflix sont actuellement en cours de production. Pour rappel, le groupe est aujourd’hui présent sur quatre segments, la production de contenus originaux en fiction et documentaires, l’exploitation de marques d’animation, la distribution de contenus audiovisuels et l’édition de chaînes et services digitaux.