Clin d’oeil : 16 000€ payés en rentrant de vacances, la facture aberrante d’un abonné Bouygues Telecom

Clin d’oeil : 16 000€ payés en rentrant de vacances, la facture aberrante d’un abonné Bouygues Telecom

En revenant de quinze jours passés au Sénégal, un septuagénaire a reçu une facture de téléphone s’élevant à 16 000€.

Une très mauvaise fin de vacances.Un ancien dirigeant d’entreprise tout récemment retraité a décidé il y a peu de s’accorder deux semaines de vacances, destination : le Sénégal. Un repos qu’il estimait bien mérité, mais qui s’est soldé par une facture très salée.

Si tout se déroule comme sur des roulettes, il reçoit cependant au bout de quelques jours un appel de la part de Bouygues Telecom, son opérateur. Ce dernier avait déjà contacté son ancienne société avant de s’adresser à lui directement pour lui annoncer que son forfait Internet était dépassé. “Mais pour moi qui utilise seulement mon téléphone pour appeler, cela ne me gênait pas trop. J’ai laissé couler sans y prêter attention” explique-t-il.

Au fil de son déplacement à l’étranger, cet habitant de Vitré dans l’Ille-et-Villaine  a reçu neuf SMS pour l’informer de sa situation et “l’ensemble du process a bien été respecté” explique Bouygues Telecom. Le hic étant que l’abonné ne regarde jamais ses SMS, “je n’utilise jamais cela. Et pour Internet, même si je n’y vais que très rarement, j’avais le WiFi de l’hôtel“.

A son retour en France, il découvre les conséquences : une facture de 16 000€ de téléphone, déjà prélevée sur son compte en banque. « Sur la facture, je n’ai aucune explication. Il y a juste une ligne avec un montant. Je ne comprends vraiment pas. »

L’opérateur est rapidement contacté et celui-ci fait une proposition à son client : « ils me proposent une diminution de la facture de 50 % et ils me disent qu’ils vont revenir vers moi… », sans nouvelle depuis.

La somme reste très conséquente et le Vitréen a ainsi contacté un avocat.  Si l’opérateur a confirmé à Capital, le 10 juin dernier, que le relevé de facturation du client ne contenant aucune erreur, le retraité ne “peut pas laisser passer cela“. Bouygues Telecom explique par ailleurs être “très attentif au process mis en place pour ses clients se déplaçant à l’étranger. Pour ce cas, le blocage de consommation data a été mis en place en réactif, pour éviter que le hors forfait ne continue à augmenter. Un SMS et un mail ont été envoyés pour en avertir le client, alors même que l’option permettant de bloquer le trafic data n’avait pas été souscrite. Les réclamations de ce client sont prises en charge par notre service client.

Ce Breton s’est également rapproché de l’antenne d’UFC-Que choisir de Vitré. “Une telle somme, c’est impensable “, s’indigne l’un des représentant de l’association, pour qui pourtant ce type de litige est bien connu. “On a souvent le cas pour des 200 ou 300 €, mais là c’est aberrant ! Comment ça se fait qu’on laisse une facture atteindre 16 000 € ? Au bout d’une journée, voire deux, quand on arrive à une facture de 1000-2000 €, l’opérateur doit déjà se rendre compte qu’il y a un problème. Surtout lorsqu’il voit que le client est à l’étranger. Il faut faire de ce cas un cas de jurisprudence“, assène-t-elle.

Source : Le Journal de Vitré